Le Mag Sport Auto

Dakar 2019, l’étape 8 pour Loeb, Al-Attiyah vers la victoire

Dakar 2019, l'étape 8 pour Loeb, Al-Attiyah vers la victoire

C’était attendu, cette huitième étape du Dakar 2019 a été le théâtre de pas mal de rebondissements. Aussi bien en motos qu’en autos, les dunes péruviennes ont su piéger certains pilotes, voire même les faire abandonner. Au final, Sébastien Loeb s’offre sa quatrième victoire d’étape de l’année pendant que Nasser Al-Attiyah file vers sa troisième victoire sur le Dakar.

Dakar 2019, 4e victoire de Loeb, Peterhansel se tanque.

Si Sébastien Loeb est allé décrocher une nouvelle victoire, malgré une crevaison au sixième kilomètre de la spéciale, l’info du jour c’est surtout les deux erreurs de Stéphane Peterhansel. Le changement de copilote (David Castera au lieu de Jean-Paul Cottret) a-t-il eu des répercussions sur le rallye de « Mr Dakar » ? C’est ce qu’on pourrait croire, surtout en voyant son résultat aujourd’hui. Le Buggy Mini n°304 s’est tanqué deux fois aujourd’hui. Au final, c’est plus de 30 minutes qui s’envolent. Ainsi, Peterhansel tombe au quatrième rang, à 53 minutes de Nasser Al-Attiyah. Cette huitième étape a été piégeuse pour de nombreux pilotes, comme Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel donc, Cyril Despres ou encore Bernhard Ten Brinke pour les « top pilotes ». Pour Sébastien Loeb, le fait de partir « loin » aura été salvateur. Maximum Attack et gros résultat pour le nonuple champion du monde des rallyes. Victoire d’étape avec 7mins27 d’avance sur Al-Attiyah. Le français remonte sur le podium, 16s derrière Nani Roma (5e aujourd’hui) ! Mais, demain, Daniel Elena devra ouvrir la route et naviguer avec précision Sébastien Loeb.

Ainsi, au général Nasser Al-Attiyah possède désormais 46mins29 d’avance sur Nani Roma. Sébastien Loeb est troisième avec 6 minutes d’avance sur Stéphane Peterhansel. Malgré ses nombreux déboires, Cyril Despres est cinquième… mais à plus de deux heures d’Al-Attiyah et de Mathieu Baumel et voit Jakub Przygonski (Mini) revenir sur lui. Demain, l’avant dernière étape de ce Dakar 2019 s’annonce copieuse et pourrait redistribuer, une dernière fois, les cartes.

La malchance de Ricky Brabec, Toby Price en mode « invincible ».

Ricky Brabec était bien parti pour devenir le premier américain à remporter un Dakar. Mais, comme l’an passé, l’américain a vu son moteur le lâcher au bout d’une cinquantaine de kilomètres à 3 jours de l’arrivée. Une vraie malédiction. Pendant quelques kilomètres, Adrien Van Beveren était en tête de ce Dakar 2019. Mais, le nordiste a jardiné deux fois pour trouver des waypoints. Ainsi, il termine l’étape avec trois places de moins (au général) qu’hier soir. Décevant pour le nordiste. Cependant, avec moins de 10 minutes de retard sur le leader, tout est encore possible.

Vainqueur l’an passé, Matthias Walkner remporte l’étape et se relance dans la course à une seconde victoire consécutive. Pablo Quintanilla termine deuxième à 45s de Walkner. Troisième, Toby Price prouve que, même avec un scaphoïde cassé, il est en grande forme. L’australien repasse en tête du rallye et se place plutôt bien à deux jours de l’arrivée. Quatrième du jour, Sam Sunderland ne lâche pas. En effet, au général, le britannique est à trois secondes du troisième, Matthias Walkner. Toby Price récupère la tête du Dakar 2019 avec 1 minute et 3 secondes d’avance sur Pablo Quintanilla. Matthias Walkner est donc troisième à 6 minutes 35 de Price.

Demain, la journée sera cruciale ! Les cinq premiers pilotes se tiennent en 10 minutes. Tout est donc ouvert. Preuve que ce Dakar 2019 est passionnant !

En camion, la mauvaise semaine continue chez Kamaz. Eduard Nikolaev, leader du général, s’est tanqué et a perdu près de 40 minutes. Au final, le russe perd 35 minutes sur Gerard De Rooy (Iveco). La victoire d’étape revient à Dmitry Sotnikov (Kamaz) avec plus de 23 minutes d’avance sur Siarhei Viazovich (Maz). Au général, Dmitry Sotnikov passe en tête devant son coéquipier ! Il possède désormais 27 minutes d’avance sur Nikolaev et plus d’une heure sur DeRooy ! Belle leçon du jeune pilote russe.

Demain, la boucle autour de Pisco proposera 313kms de spéciale. Des dunes, du sable, et de nombreux pièges encore. Ce n’est donc pas une partie de plaisir qui attend les « survivants » de ce Tour du Pérou qu’est le Dakar 2019.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR