Le Mag Sport Auto

Ferrari : en cas d’égalité, c’est Vettel qui aura la priorité sur Leclerc

Vu de l’extérieur, les cadres de la Scuderia Ferrari semblent assis sur une véritable poudrière…il suffirait d’une étincelle minime pour que l’ensemble explose ! Nous parlons, bien évidemment, management et pilotes. Ainsi, comme l’année dernière Sebastian Vettel et son coéquipier pourraient vivre d’autres situations conflictuelles. Alors, afin de tuer le conflit dans l’œuf, le patron s’est exprimé à ce sujet.

Vettel leader…mais cela pourrait changer !

Mattia Binotto l’a expliqué, voilà quelques heures, dans un Français parfait, Sebastian Vettel reste le pilote prioritaire dans le cas où lui et son coéquipier seraient à égalité parfaite. L’Italien justifie son choix en raison de l’expérience dont dispose l’Allemand, argument plus que recevable.

« Certes, en tant qu’équipe, nous devons donner la priorité à l’équipe et essayer de maximiser les points de l’écurie à la fin de la course« , a déclaré Binotto. «Comme je l’ai dit au début de la saison, s’il y avait une situation à 50-50 où nous devions prendre une décision, l’avantage serait donné à Sebastian, tout simplement parce qu’il a plus d’ expérience avec l’équipe, en F1. Il a remporté quatre championnats et c’est certainement pour nous le pilote qui a le plus de chances de disputer le titre. Ce que nous avons convenu avec les deux pilotes, c’est que, dans quelques courses, les choses risquent de se produire pour une raison quelconque – malchance ou peu importe la situation – alors nous pourrions changer de position, sans aucun doute. Mais sur la piste, ils sont libres de se battre. Sur la piste, je pense que s’il y a un pilote qui est clairement plus rapide, il aura l’avantage. »

En clair, Sebastian Vettel conserve la confiance de ses patrons en tant que leader et prétendant au titre mais, si les circonstances de course venaient à tourner en la faveur de Charles Leclerc, alors Ferrari changerait de stratégie -et donc, de leader…- pour maximiser ses chances de sacre. Reste, au Monégasque, à poursuivre sur sa lancée en battant le plus souvent possible son chef de file, histoire de rêver à un scénario plus avantageux pour lui…

Formule 1 : libres 2, Bottas et Mercedes égalisent (Shanghaï)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR