Le Mag Sport Auto

Finale de la Coupe de France des Rallyes, Da Cunha pour 7 dixièmes !

Finale de la Coupe de France des Rallyes, Da Cunha pour 7 dixièmes !

Cette édition 2019 de la Finale de la Coupe de France des Rallyes va rentrer dans l’histoire. Déjà, parce qu’elle a été disputée durant tout le week-end et parce qu’elle a su offrir un magnifique spectacle. Mais, surtout, parce que le record du plus petit écart entre le 1er et le 2e a été battu ! 7 petits dixièmes séparent Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3 R5) et David Salanon (Skoda Fabia R5). A Albi, les surprises furent nombreuses !

Finale de la Coupe de France des Rallyes : Da Cunha surprend Salanon sur le finish !

Ils étaient 199 au départ en provenance de tous les comités de France (métropolitaine et DOM/TOM !), ils sont 138 à l’arrivée. Des abandons, des sorties de routes, des révélations, des déceptions, il y a eu de tout pour cette Finale de la Coupe de France des Rallyes 2019 qui se déroulait autour d’Albi ! De quoi régaler tous les fans de rallye. Au programme, 8 spéciales et 125.30kms chronométrés. Vendredi, Anthony Puppo a été le premier leader du rallye alors qu’il découvrait sa Skoda Fabia R5 Evo. Puppo était bel et bien au rendez-vous. Mais, dès l’ES2, David Salanon (Skoda Fabia R5) a montré qu’il voulait renouer avec la victoire pour son retour en Coupe de France des Rallyes. De quoi faire oublier son début de saison délicat, comme sa sortie au Rallye des Routes du Nord. Leader au départ de l’ES7 avec 3s8 d’avance sur Jean-Michel Da Cunha, Salanon a vu le pilote de la C3 R5 lui passer devant pour 8 dixièmes avant l’ultime spéciale de l’épreuve ! Un duel impressionnant et inédit s’annonçait alors pour la dernière spéciale de cette Finale de la Coupe de France des Rallyes 2019. Salanon n’a su reprendre qu’un dixième à Da Cunha en 9 kilomètres. Le titre revient donc à Jean-Michel Da Cunha et Sébastien Durand et à la Citroën C3 R5 n°2. Un magnifique final à la hauteur d’une superbe saison en Coupe de France des Rallyes.

Le podium a totalement été revisité dans les dernières spéciales. Déjà avec la sortie d’Anthony Puppo dans l’ES7 alors que le pilote venait de remonter sur le podium provisoire. Le pilote du Var, qui a fêté ses 40 victoires en rallye cet été, perd une nouvelle finale de la Coupe de France… Rendez-vous en 2020 pour Puppo. Alors troisième pour son premier rallye au volant de la Volkswagen Polo GTI R5, Jean-Matthieu Leandri voit Antonin Mougin lui chiper la troisième place dans cette fameuse dernière spéciale albigeoise. 4s7 séparent les deux Polo Gti R5 à l’issue du rallye. Là-aussi, la bagarre fut intense. Le talentueux mais trop rare Kévin Bochatay (Skoda Fabia R5) a réalisé un rallye solide et termine l’épreuve à la cinquième place.

Une Peugeot 205 GTI volante dans le top 15 !

Avec 23 R5 au départ de cette finale, on ne s’attendait pas à voir une F2000 dans le top 20… Et pourtant, Ludovic Jeudy a littéralement fait voler sa Peugeot 205 GTI (F2/14) pour terminer 15e au général au milieu des R5, A7 et R3 ! Une magnifique performance, sûrement cette du week-end, qui prouve que malgré ses 30 ans, la 205 est toujours une bête de course ! Logiquement, Ludovic Jeudy remporte le groupe F.

Le groupe A est remporté par Guy Fiori au volant de sa Skoda Fabia S2000 (classe A7). Deuxième du groupe A, Florent Sabatier remporte la classe A8 avec sa BMW M3. Une classe marquée l’abandon de Sébastien Bret (Mitsubishi Lancer Evo IX) sur casse mécanique alors qu’il était en tête. Belle performance de Jérémy Jamet qui termine 18e au général et remporte la très disputée classe R3 juste devant Yannick Vivens (Citroën DS3 R3T Max) et pour 2s2 seulement !

Le Groupe N a également été très disputé et marqué par les abandons. Son premier leader, David Mollas qui a rencontré un souci mécanique dans l’ES7 perdant la tête du groupe. François Thiebaut qui luttait pour la victoire dans ce groupe a dû renoncer sur casse méca dans l’ES6. Lionel Bernard (Mitsubishi Lancer Evo IX) était alors désigné pour remporter le Groupe N mais a, lui aussi, abandonné sur casse mécanique dans l’ultime spéciale du rallye ! Dénouement dramatique qui offre la victoire du Groupe N (classe N4) à Bertrand Latour (Renault Mégane RS) !

Le Groupe GT revient à à Cédric Delage et sa très originale Opel Speedster. Les deux Cédric (Delage et Torlet) étaient les seuls engagés dans ce groupe mais ont su déjouer les différents pièges pour aller au bout de ce rallye et remporter le groupe tout en terminant 23e au général.

La classe F2/13 revient au breton Romain Guenec (Citroën C2 VTS). 3e l’an passé, Francis Delorme (Citroën C2 R2 Max) remporte la catégorie Junior ! Il décroche également la victoire en R2. Louis Durand (Peugeot 106 S16) décroche le N2 Junior et donc la classe N2. Il termine cependant 4e de la catégorie Junior. Patrice Cordier (Peugeot 106 XSI) ressort victorieux de la classe F2/12. Emeric Rey et sa Citroën Saxo Kit Car décrochent la victoire en A6K. Anthony Ulbert sur une Renault Clio Ragnotti empoche la victoire dans la classe N3. Enfin, Sébastien Ceugnet (Citroën AX GTI) remporte la classe N1. Seule femme pilote engagée, Eva Savy (Peugeot 106 XSI) remporte le trophée féminin.

Rendez-vous l’an prochain à Châteauroux pour la Finale de la Coupe de France des Rallyes 2020. Avec, qui sait, peut-être Jean-Sébastien Vigion pour aller chercher un titre à domicile 12 après sa victoire au volant de la mythique Renault Clio Maxi !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR