Le Mag Sport Auto

Formule 1 : 2019, Mercedes déjà en retard sur son V6 ?

La domination Mercedes en Formule 1 a été mise en mal la saison passée. En cause, le démarrage tonitruant de la Scuderia Ferrari et de son pilote Sebastian Vettel. Mercedes est sorti vainqueur de ce duel, toutefois au prix d’un certain retard sur le développement de son moteur 2019, selon le directeur Toto Wolff.

Mercedes, « un petit contretemps »

Un nouveau règlement technique sera mis en place l’an prochain, rendant les monoplaces plus lentes qu’auparavant. Celles-ci seront notamment privées d’appui sur l’avant avec l’introduction d’un aileron simplifié, comportant moins d’ailettes. Pour les équipes du plateau, il est donc capital de compenser cette perte de performance. Et cela passe obligatoirement par un moteur turbo hybride plus puissant qu’en 2018.

En 2018, la concurrence plus féroce que jamais et assez inhabituelle pour Mercedes a poussé la firme à l’étoile à retarder au maximum le développement de ses pièces pour 2019. Mais si Mercedes est parvenu à s’emparer des deux championnats, au grand dam de Ferrari, le revers de la médaille commence à se faire sentir. Interrogé cette semaine, Toto Wolff, directeur, a confié son inquiétude sur le retard pris par son équipe sur le développement de son moteur « version 2019 ».

Toto Wolff, directeur Mercedes-AMG : « La réglementation a été modifiée [pour 2019], normalement l’appui aérodynamique devrait être moindre. Mais les rumeurs que l’on entend du paddock disent que l’on pourra en récupérer beaucoupEn ce moment même, il y a une course au développement phénoménale qui est en train de se produire pour trouver de l’appui aérodynamique, pour réduire la traînée. Et bien sûr, le moteur est une partie importante en ajoutant plus de puissance. Nous nous fixons donc des objectifs vraiment ambitieux. Nous avons connu de bonnes semaines en soufflerie, [mais] nous avons connu un petit contretemps du côté moteur, là où nous pensions que le nouveau concept apporterait un peu plus. Mais ces gens sont très ambitieux, comme nous tous, et je suis très optimiste. Néanmoins, on ne sait jamais. Nous aurons la réponse lors de la première séance de qualifications à Melbourne. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR