Le Mag Sport Auto

Formule 1 : cela se jouera entre Gasly et Albon, chez Red Bull en 2020

formule 1 alex albon

Depuis plusieurs jours, nous savons que Daniil Kvyat n’est plus un prétendant au second baquet Red Bull Racing, en Formule 1. En effet, le Russe a été renouvelé dans ses fonctions, en interne. Comme le révélait Helmut Marko, l’intéressé sera à nouveau dans une Toro Rosso en 2020. Voilà qui laisse Pierre Gasly seul rival d’Alex Albon, aux côtés de Max Verstappen.

Formule 1 : Kvyat reste chez Toro Rosso

Le cas de Daniil Kvyat étant déjà entendu, Alex Albon est donc directement confronté (et comparé) à Pierre Gasly, dans l’optique de la saison 2020 de F1. Chose également confirmée par Marko, il y a peu. Mais malheureusement pour le Français, à ce stade de l’année, le comparatif n’est pas en sa faveur. Quelles que soient les conditions (équitables ou pas…) dont ont disposé chacun des deux hommes. En effet, depuis son arrivée chez Red Bull, Albon s’est toujours classé dans le top six.

Alex Albon fait ce qui est attendu de lui

Or, ce « service minimum » était précisément celui demandé à Pierre Gasly durant sa campagne au volant de la RB15 Honda. Chose qu’il n’a pas été en mesure de réaliser, bonnes excuses ou pas. Alors, sachant qu’Alex dispose déjà d’un atout politique/médiatique -sa nationalité, similaire aux origines de Red Bull, l’affaire s’annonce complexe pour Pierre. D’autant qu’Helmut Marko semble admirer son nouveau pilote, malgré un impair commis à Sotchi, en qualifications : « Jusqu’à présent, toutes les courses ont été très bonnes« , a-t-il déclaré sur Servus TV.

« Mais à Sotchi, la qualification n’a pas été aussi bonne. Je pense qu’il est venu avec beaucoup de confiance en lui [du fait de sa victoire en F2, l’an passé] et malheureusement, cela a mal tourné. Il a été excellent en course. Et ce qu’il a livré jusqu’à présent est certainement un bon indice« .

Marko sous-entend donc que le rookie a déjà prouvé les choses qui étaient attendues de lui. Au-delà des résultats bruts et des dessous politiques, Alex Albon fait surtout preuve d’une réelle agressivité, un sens de l’attaque que nous n’avions vu que trop rarement de la part de Pierre Gasly. Et comme chacun le sait, chez Red Bull, la Direction est sensible à cette notion de panache, quelle que soit la position occupée par les pilotes.

Alors, de manière réaliste, nous pouvons déjà considérer qu’Albon a plus qu’un pied dans le baquet Red Bull, à l’horizon 2020. Car, même si Gasly a admirablement bien réagi après son éviction, pour l’heure, aucune raison objective de rétrograder Albon ne parait s’imposer. Sachant qu’Alex ne participe qu’à sa première campagne en Formule 1…

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR