Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Gasly, une monoplace pour jouer les points ?

Deux écuries ont surpris les observateurs, durant les tests de Barcelone. Nous avons récemment évoqué le cas de Haas F1, intéressons-nous maintenant à celui de Toro Rosso. Point commun entre ces deux équipes, la présence d’un pilote tricolore. Pierre Gasly va-t-il disposer, dès le lancement de la saison, d’une monoplace en mesure de batailler dans les points ?

Honda : l’invité surprise de la saison 2018 ?

De toutes les écuries du plateau, c’est sans aucun doute Toro Rosso qui a le plus surpris, pendant les essais d’inter-saison 2018. Plus précisément, Honda F1, a délivré des résultats auxquels personne ne s’attendait vraiment. Fiable et relativement performant, le nouveau bloc hybride a offert un rendement que nous n’avions jamais constaté en trois saisons de partenariat avec Mclaren.

L’atout du binôme, le fait de ne pas devoir « partager » le travail, seule la formation de Faenza ayant signé un accord avec le motoriste japonais. Ainsi, toutes les énergies sont focalisées sur un seul et unique objectif, réussir avec Toro Rosso. Evidemment, le but à peine dissimulé est de séduire une écurie de pointe en cours de campagne. Red Bull est ciblée, mais d’autres écuries pourraient afficher leur intérêt, en fonction des performances qui seront celles des STR13.

Mais, pour l’heure, c’est bel et bien la petite écurie transalpine qui pourrait tirer les marrons du feu. Bonne nouvelle pour Pierre Gasly et Brendon Hartley, deux « rookies » susceptibles de disposer d’une arme capable de se battre dans les points et de mettre en valeur leurs qualités de pilotes. C’est, tout du moins, l’ambition affichée par le néo-zélandais, qui déclarait récemment espérer lutter face à Renault, Mclaren et Haas, dans le top dix. Des ambitions en hausse, suite aux bons résultats enregistrés en essais.

Néanmoins, chacun se rappellera que, lors de l’annonce de la signature du contrat liant Toro Rosso à Honda, les nippons avaient déclaré vouloir jouer le top 3 dès 2018. Si, aujourd’hui encore, cet objectif parait pour le moins farfelu, il est clair que les japonais ont gagné en crédibilité ces derniers jours. Rendez-vous en Australie pour mesurer à quel point ces performances de Barcelone étaient représentatives du niveau de jeu réel des STR13.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *