Le Mag Sport Auto

Formule 1: Helmut Marko réagit sur Renault

Helmut Helmut Marko et Max Verstappen

Après huit saison avec Renault, Red Bull a fait le choix de Honda comme fournisseur moteur pour la saison 2019. Une décision dictée par les problèmes rencontrés par le constructeur français, selon Helmut Marko.

Helmut Marko est revenu pour Motorsport.com sur la relation entre Renault et Red Bull. Une idylle auréolée de huit titres de champion du monde entre 2010 et 2013. Sebastian Vettel en empilant quatre chez les pilotes, Red Bull autant pour les constructeurs.

Une période dorée, avant que les deux entités ne se déchirent, à l’arrivée des V6 turbo hybride, dès 2014. Déceptions, saisons ratées et déclarations violentes ont définitivement scellé la fin de l’union, en 2019. Red Bull passant alors avec Honda.

Renault pas à son maximum pour Red Bull

Un choix logique pour Helmut Marko. Le responsable de l’équipe Red Bull Formule 1 invoque ainsi le manque d’implication de Renault. Le constructeur au losange pouvait mieux faire, selon lui:

« Nous avons connu des années très fructueuses avec Renault et des années très difficiles. C’est assez simple, vraiment, car au sommet, c’est comme ça que les gens pensent : on ne peut pas faire les choses à moitié. Cela s’applique également quand vous n’êtes pas complètement impliqué dans quelque chose, quand vous n’êtes pas pleinement engagé financièrement et que vous ne faites pas tout ce qui est en votre pouvoir.

Trop de problèmes à régler, selon Marko

Toutes ces divergences ont donc amené Red Bull à préférer Honda. Ce malgré trois saisons difficiles pour le constructeur japonais. Mais une année de reconstruction chez Toro Rosso en 2018 a permis au power unit de Hamamatsu de jouer les premiers rôles dès 2019. Avec trois victoires à la clé pour le taureau, alors que Renault ne progressait pas.

Pour Helmut Marko, toujours, cela est lié aux nombreux problèmes de l’écurie. Des difficultés face auxquelles même la nomination d’Alain Prost n’est pas suffisante: « Il y avait tellement de problèmes qu’ils ont nommé Alain Prost, mais ça n’a encore rien changé », affirme ainsi le vainqueur des 24 Heures du Mans 1971.

Une conclusion, on l’imagine difficile à entendre pour l’équipe Renault. D’autant que cette dernière avoue remettre son avenir en Formule 1 en question. A l’aube de 2020 et avant la révolution technique de 2021, il s’agit de progresser pour le losange.

https://twitter.com/redbullracing/status/1210160830043607042

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR