Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Le Grand Prix d’Australie 2018 vu côté pneumatiques

Le coup d’envoi de la saison 2018 de Formule 1 aura lieu ce week-end en Australie. C’est sur le circuit de Melbourne que les bolides vont se retrouver et, une nouvelle fois, se disputer la victoire. Qu’en est-il de Pirelli, qui – de son côté – prépare la rentrée des pneumatiques ?

Melbourne : Le choix de Pirelli

A Melbourne, Pirelli apportera les mêmes « mélanges » de pneus qu’en 2017. Petite piqûre de rappel :

  • Le pneumatique P-Zero tendre « jaune ».
  • Le pneumatique P-Zero supertendre « rouge ».
  • Et le pneumatique P-Zero ultratendre « violet ».

En revanche, ce qui est nouveau cette année, c’est que le manufacturier a revu sa copie concernant la tendresse de ses gommes. Le composé ultratendre sera 100% inédit comparé à celui utilisé en 2017. Ce dernier a été renommé en « supertendre » et ainsi de suite…

Le circuit

Le circuit Albert Park de Melbourne est présent au calendrier F1 depuis 1996. Utilisant des portions de routes australiennes, la piste reste peu utilisée dans l’année. Celle-ci combine de petites lignes droites et des virages peu rapides. La plupart des équipes s’accordent à régler les monoplaces pour privilégier l’adhérence ainsi que la motricité.

L’an passé, la faible dégradation des pneumatiques avait poussé les équipes de tête à n’effectuer qu’un seul arrêt en course. Toutefois, les nouvelles gommes apportées par Pirelli ainsi que le risque élevé de sortie de la voiture de sécurité pourraient venir pimentier la course et augmenter drastiquement le nombre d’arrêts au stand. Pour rappel, chaque passage par la voie des stands « coûte » environ 25 secondes.

Le mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Les tests de Barcelone nous ont déjà apporté une indication sur le cap qui a été franchi en termes de performances des monoplaces et des pneumatiques 2018. D’après ce que nous avons pu observer jusqu’à présent, la tendresse plus importante de la nouvelle gomme pourrait mener à un ou deux arrêts, contre un l’an passé. Comme toujours lors du premier Grand Prix de la saison, de nombreuses questions restent en suspens, mais nous espérons que la course sera excitante et que la stratégie jouera un rôle majeur. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *