Le Mag Sport Auto

Formule 1 : les jantes Mercedes ont-elles fait la différence ?

Ingénieuse trouvaille ou modification illégale, chacun aura son propre avis quant aux fameuses jantes Mercedes. Car le sujet fait couler de plus en plus d’encre, en particulier depuis l’arrivée du Grand-Prix des Amériques de Formule 1. En effet, l’écurie allemande a finalement décidé de ne pas les utiliser (selon Motorsport.com), quelques heures avant le départ de la course. Course perdue, par les flèches d’argent…

Comment expliquer l’usure prématurée des pneus, chez Mercedes ?

Avec son système inédit intégré à ses jantes, les ingénieurs de Mercedes avaient-ils trouvé la solution pour leur permettre d’exploiter leurs gommes de manière optimale ? C’est la question que nous sommes en droit de nous poser. Car, alors que cet aspect usure de pneus était devenu le point fort des allemands face à Ferrari, subitement, ma belle mécanique s’est enraillée, aux USA. Course pendant laquelle les Mercedes ont connu pas mal de soucis de pneumatiques, d’avantage que leurs concurrents. Simple coïncidence ?

Si la question doit être posée, la réponse ne nous sera probablement pas apportée tout de suite. Car, compte-tenu des nombreuses averses et du peu de roulage des monoplaces sur piste sèche, avant les qualifications, les réglages n’étaient pas si évident à trouver, en conditions de piste sèche, dans de tels délais. Les pilotes Mercedes se seraient-ils, alors, fourvoyés à ce niveau ? C’est une possibilité, à ne pas écarter.

Le résultat du GP du Mexique sera scruté…

Nous pourrions obtenir de nouveaux éléments au Mexique, à condition que Mercedes ne réintroduise pas ces fameuses jantes. Car, si la FIA a jugé le procédé légal, Ferrari ne semble pas rassurée et pourrait faire appel. Evidemment, une disqualification des Mercedes à México pourrait être catastrophique, dans l’optique du titre. Alors, il y a fort à parier que les allemands ne tenteront pas le diable, à moins qu’un nouvel éclaircissement, entre temps, ne permettre de valider définitivement ces jantes.

Sans les éléments de roues en question, si les Mercedes venait à subir une nouvelle contre-performance au Mexique, alors le lien pourrait être fait de manière plus directe. Resterait, ensuite, à déterminer si triche il y a eu, ou non…Ce qui n’enlèverait rien à la suprématie d’Hamilton sur son coéquipier, ni au nombreuses erreurs commises par Vettel. Néanmoins, si avantage il y a eu, des conséquences sur le mental de Lewis -et Sebastian- auront forcément contribué aux résultats des dernières courses. Mais avec des « si »…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR