Le Mag Sport Auto

Formule 1 : P9, Kevin Magnussen sauve la course de Haas

kevin magnussen, haas

Une fois encore, l’écurie Haas a vécu une course difficile, après des qualifications relativement réussies. Néanmoins, cette-fois, la formation américaine a enfin pu élever son niveau de jeu pour se battre au milieu du peloton. Un bol d’air frais qui semble annonciateur d’une sortie de tunnel prochaine…Et c’est Kevin Magnussen qui a endossé le rôle de sauver, dimanche dernier.

Kevin Magnussen : course d’attaque récompensée

Après une très longue période « sans », en course, l’équipe Haas a finalement retrouvé les points dans des conditions « normales ». Oui car, en Allemagne (dernière présence de Haas dans le top dix cette année), le chaos provoqué par la pluie avait distribué les cartes de manière un peu aléatoire. Aussi, à Sotchi, la formation américaine a retrouvé de la performance en course, chose qui ne s’était pas produite depuis le GP de Monaco et le point marqué par Grosjean…

Alors, certes, la sortie de la voiture de sécurité a rendu un vrai service à Kevin Magnussen. Parti depuis la 13ème place pour un long relais, le Danois a profité de cette intervention pour rentrer à son stand. De quoi lui permettre de ressortir dans le top 6 avant de couper la ligne au 8ème rang. Débordé successivement par Alex Albon puis Sergio Perez, Kevin n’a pas démérité face à la Racing Point. Toutefois, une sortie au large sanctionnée d’une pénalité de 5 secondes l’empêchaient de signer un meilleur résultat.

Aussi, pour ne pas sortir des points, l’intéressé a du cravacher en fin de Grand-Prix. Et c’est à ce moment-là que le pilote Haas a impressionné. En effet, alors que sa sortie des points (en tenant compte de la pénalité) paraissait inéluctable, ce dernier a enchaîné des tours de qualifications. Résultats, la Mclaren de Norris ainsi que la Renault d’ Hülkenberg ne sont jamais parvenues à revenir. Toutefois, Lando repassait devant pour moins de 7 dixièmes, du fait de la pénalité en question.

« Malheureusement, Romain (Grosjean) a été victime d’un cobtact dans le premier tour qui a mis fin à sa journée, mais aucune pénalité n’a été donnée. Kevin (Magnussen) a perdu une position à la fin, puis il a été condamné à une peine de cinq secondes – ce qui, je pense était complètement inapproprié. Quoi qu’il en soit, nous avons obtenu deux points pour la neuvième place, c’est mieux que rien. Kevin s’est battu très fort à la fin et toute l’équipe a travaillé dur pour ces points« .

Néanmoins classé 9ème, Kevin Magnussen ramenait deux précieux points à la maison. Suscitant l’admiration de son patron. Et le mérite lui en revient, tant la pénalité infligée paraissait abusive. Surtout, ces derniers tours nous ont rappelé à quel point le pilote Haas pouvait être véloce. Mais encore fallait-il que la Haas réponde présente, ce qui fut le cas. Cela signifie-t-il pour autant que le Team US a identifié puis résolu ses problèmes ? Réponse à Suzuka, la semaine prochaine.

Formule 1 : Sebastian Vettel, un arrêt en piste inévitable

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR