Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault et Hülkenberg, c’est qui le patron !!?

Après seulement trois Grand-Prix courus, le bilan de l’écurie Renault F1 est, déjà, plutôt positif. En Chine, la formation tricolore a parfaitement exploité les circonstances de course pour obtenir le meilleur résultat possible. Du moins concernant Nico Hülkenberg, qui incarne de plus en plus le rôle de leader naturel, cette année.

Carlos Sainz a-t-il été surcoté ?

L’an passé, lors du recrutement de Sainz en cours de saison, certains envisageaient de difficiles moments pour Nico Hülkenberg, chez Renault. Pourtant, force est de constater que l’ Allemand est très régulièrement plus rapide que son compagnon d’écurie en qualification et, généralement, mieux placé après le drapeau à damier, en course. Mais c’est, aussi, ce que souhaitait la formation au losange à savoir, associer un pilote réputé rapide à Nico, afin de le pousser dans ses retranchements. Stratégie payante, semble-t-il…Ce qui confère à l’ancien pilote Force India une nouvelle aura et un statut de vrai leader qui pourrait lui permettre de récolter ses premiers lauriers sous peu et avec son équipe actuelle. Car, le jour ou Renault gagnera en F1, il sera potentiellement le mieux placé pour occuper le devant de la scène…

De son côté, annoncé comme presque aussi doué que son ex-coéquipier, Max Verstappen, Carlos Sainz dispose d’un bel avenir devant lui. Néanmoins, depuis son prêt à Renault par Red Bull Racing, l’Espagnol tarde à confirmer ce talent qui lui est prêté. Attention, nous ne dénigrons pas pour autant Carlos, qui reste un excellent pilote et qui l’a déjà prouvé, avec Toro Rosso. Cependant, ce « petit plus » que l’on attendait ne s’est, jusqu’ici, pas encore exprimé, du moins depuis son recrutement par le constructeur français. Pourtant, s’il veut profiter du départ éventuel de Ricciardo l’an prochain, il lui faudra faire mieux, connaissant les exigences de la formation autrichienne…

Nico Hülkenberg : un futur vainqueur de G.P ?

Mais pour en revenir au Grand-Prix de Chine 2018 (et illustrer nos précédents propos), Nico Hülkenberg a, à nouveau, réussi le week-end parfait. Qualifié 7ème, c’est à dire « meilleur des autres » sur la grille, le pilote germanique s’est ensuite frotté aux Haas voire, aux Force India, avec une stratégie offensive (deux arrêts). De quoi lui assurer des points et une probable 8ème place…avant que le sort ne s’en mêle ! Car, à la faveur de la sortie de la voiture de sécurité, Nico réalisait son second arrêt au meilleur des moments pour, ensuite, revenir sur un Sebastian Vettel à l’agonie, le déborder puis, offrir au losange une très belle sixième place. Dans l’opération, la Renault se débarrassait également des Haas.

De quoi offrir à Hülkenberg la 6ème place provisoire du classement des pilotes, à égalité avec Fernando Alonso. Un excellent début de saison qui pourrait bien le conduire sur le podium avant la fin du championnat, dans des circonstances particulières. A côté de cela son coéquipier, Carlos Sainz, ne compte que 3 petites unités au compteur, grâce à une 10ème place décrochée en Australie puis une 9ème, en Chine le week-end dernier. 22 des 25 points enregistrés par Renault en ce début de saison sont donc détenus par l’ Allemand…

Au classement des constructeurs, cela se concrétise, pour l’instant, par une cinquième place, à trois points de Mclaren, qui dispose du même moteur. Solide début de saison, donc, pour Renault Sport F1, qui devrait lutter pour la 4ème place générale jusqu’au terme de cette saison 2018. A ce titre, il faudra que Carlos Sainz élève un peu son niveau car, en face, il y a tout de même un certain Alonso…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *