Le Mag Sport Auto

Formule E : Nos impressions sur le 100% électrique

Précédent1 of 4Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

La Rédaction de votre site d’actu du sport automobile, Le Mag Sport Auto, était invitée à Donington par DHL (partenaire logistique de la F.E) afin d’assister à la présentation du nouveau championnat 100% électrique, la Formule E, ainsi qu’aux derniers essais officiels avec le démarrage de la série. L’occasion pour nous de découvrir pilotes, écuries, ambiance et organisation de l’intérieur…

Le Mag Sport Auto à Donington (J.Barthet)

Le Mag Sport Auto à Donington (J.Barthet)

Le Mag Sport Auto n’a jamais caché son engouement envers le championnat Formule E, dont les organisateurs semblent avoir compris comment susciter l’intérêt du public. Dotée d’un plateau particulièrement prestigieux tant du côté des écuries (Andretti, e-Dams, Venturi, Trulli GP, etc.) que des pilotes (Buemi, Montagny, Prost, Alguersari, Heidfeld, Senna, Trulli, etc.), cette série paraissait également miser une partie de son succès sur la proximité avec les spectateurs et fans, sur le terrain comme sur les réseaux sociaux.

Formule E : Un championnat proche de son public

Notre reportage à Donington n’a fait que confirmer notre intérêt pour la Formule E qui, malgré l’absence de réelles sonorités de moteurs (un simple sifflement auquel on s’habitue assez rapidement, n’hésitez pas à en juger par vous-même via notre vidéo postée sur notre page youtube), a déjà séduit de nombreux spectateurs Britanniques (plus de 6000 visiteurs ce jour-là…). La présence d’une foule importante pour ces tests de Donington semble en effet confirmer l’intérêt grandissant des spectateurs pour ce concept totalement inédit dans le paysage du sport automobile.

DHL Sponsor Formula ETout d’abord, nous avons été impressionnés par la très grande accessibilité des écuries et des pilotes. Box des équipes ouverts côté paddock et stands, pas de voiles pour masquer d’éventuelles trouvailles techniques (chaque équipe disposant d’un matériel identique, impossible de faire la différence à ce niveau, tout se jouant au niveau de la gestion des batteries et de l’énergie) et des pilotes évoluant librement, généralement avec le sourire et toujours disponibles pour les photographes et autres supporters. Oui, il ne s’agissait que de tests mais, interrogés sur le sujet, les organisateurs ont confirmé leur volonté d’alimenter cet aspect « proximité » sur la durée, y compris pendant les courses.

L’introduction du fameux « fan boost » s’inscrit d’ailleurs dans cet esprit, l’idée étant de permettre aux fans de voter pour leur pilote préféré afin d’offrir aux trois concurrents disposant de la plus grande quantité de suffrages un « boost » de quelques secondes pendant les courses. Une manière de faire contribuer les supporters aux victoires de leurs champions. Réellement une riche trouvaille, à applaudir comme il se doit.

Précédent1 of 4Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR