Le Mag Sport Auto

Formule E : Rome, la course, Bird vainqueur, Vergne limite la casse

Victoire de Sam Bird et DS/Virgin à Rome, après un second relais particulièrement mouvementé, notamment niveau dépassements. Di Grassi et Lotterer complètent le podium tandis que Jean-Eric Vergne, cinquième sur le fil, limite bien les dégâts au championnat.

Rosenqvist s’envole mais…

Départ du premier ePrix de Rome de Formule E de l’histoire et le poleman, Felix Rosenqvist, réussit son départ et vire en tête ! Mais, déjà, Lynn s’accorche et Vergne en est la victime !! Le Français va-t-il pouvoir poursuivre ? Dans la manoeuvre, il a déjà perdu une place. Sachant que son dauphin au général est toujours en tête de la course…

Premier tour, Rosenqvist devance Bird, Evans, Lotterer, Turvey et Buemi, qui a perdu deux places. Suivent, Abt, Digrassi, Vergne et Heidfeld. Pour le moment, la Mahindra de tête ne s’échappe pas. Dans le 2ème tour, Piquet passe Lynn. Puis c’est au tour de Prost de passer la DS/Virgin, vraisemblablement blessée…Et la direction de course inflige un drapeau noir et orange à Lynn, contraint de passer aux stands. Des éléments de carrosserie s’échappent de sa monoplace, ce qui présente un danger pour les autres pilotes.

Rosenqvist tient bon mais un peloton s’est créé, derrière lui. Quoiqu’il arrive, Vergne repartira en tête de cet ePrix de Rome, compte-tenu de son importante avance au championnat. Néanmoins, le tricolore va devoir sauver un maximum de points aujourd’hui, pour limiter les dégâts. Dans le 5ème tour, l’homme de tête commence à se détacher de ses poursuivants. Bird est le seul à s’accrocher.

Peu d’action dans cet eprix, après 7 tours de course. Du moins concernant les dix premiers. Après 10 tours, Rosenqvist a accentué son avance sur Bird avec, désormais, 3 secondes d’écart. Côté économie de batterie, Jean-Eric Vergne (au même titre que Di Grassi) dispose d’une belle réserve, par rapport à ses concurrents. Nous saurons plus tard si cela lui donnera un avantage, au moment des arrêts aux stands. A noter, la belle remontée de Da Costa, le pilote Andretti est 11ème, il a gagné 9 places depuis le départ.

Dans le 15ème tour, Buemi passe Turvey pour le gain de la 5ème place. En tête, l’avance de Rosenqvist s’est réduite. La DS Virgin ne compte plus que 2s de retard. Dans le 16ème tour, l’Andretti de Da Costa rentre aux stands alors que Bird se fait une frayeur en frôlant le mur…Lopez part également à la faute et perd une place. Gros carton entre quatre monoplaces dans l’épingle, ce qui incite la direction de course à envoyer la safety-car. Cela pourrait bouleverser le classement.

Les pilotes changent de monoplace en rentrant aux stands. Et Piquet, est victime d’un problème technique…Tous les pilotes se sont désormais arrêtés mais certains étaient décalés, notamment Evans, Lotterer, Di Grassi et Vergne. Mais le tricolore n’a pas gagné de place dans l’opération, il conserve son neuvième rang, dommage ! Il grimpera, toutefois, à la huitième place, lorsque D’Ambrosio marquera son arrêt. Quelques secondes plus tard, Alex Lynn est à l’arrêt.

Le drapeau jaune est maintenant de sortie, sur l’ensemble du tracé. Après ces changements, Rosenqvist est toujours aux commandes devant, dans l’ordre, Bird, Buemi (qui gagne une place), Evans, Lotterer, Di Grassi, Abt, Vergne, Engel et Da Costa. Certains pilotes sont à nouveau regroupés…Attention au restart ! Et la course repart, dans le 19ème tour. Le leader est talonné par son dauphin mais derrière ces deux hommes, c’est le gouffre. Le vainqueur est peut-être parmi eux…

De son côté, Di Grassi colle Lotterer. Le pilote Audi dispose du FanBoost, qui pourrait l’aider à passer, sous peu. Victime de son sens de l’attaque, Bird manque de tirer tout droit. Dans la manoeuvre, le Britannique lâche quelques mètres, face à la Mahindra. Un peu plus loin, JEV revient progressivement sur Daniel Abt. Il reste 11 tours dans cet ePrix de Rome 2018. Et D’Ambrosio passe Da Costa pour le gain de la dixième place. Belle remontée du Belge.

Et Rosenqvist se gare sur le côté !! C’est terminé chez Mahindra ! Incroyable retournement de situation et excellente nouvelle pour Vergne, qui va encore accentuer son écart sur lui…Sam Bird est donc en tête ! Dans le même temps, Di Grassi, qui s’est débarrassé de Lotterer, affronte Buemi.  Le podium est en jeu. Et il passe ! Le Suisse est battu, le Brésilien grimpe sur le podium. Le FanBoost a été décisif…Cela donne des idées à Lotterer. Il tente une manoeuvre mais les drapeaux jaunes sont à nouveau de sortie.

Devant, la victoire hypothétique de Bird reste, malgré tout, une mauvaise nouvelle pour Vergne, l’Anglais pointant au troisième rang du classement général. C ‘est donc le pilote DS/Virgin qui pourrait réaliser LA bonne opération du week-end. Néanmoins, il reste sous la menace de Evans, revenu comme un missile. Dans le même temps, Buemi est vraiment lent, au point de créer un petit bouchon. Lotterer passe à son tour la Renault eDams.

Dans le 27ème tour, Di Grassi recolle lui aussi au duo Bird/Evans. Rien n’est fait ! Dans ce même tour, Prost accède enfin aux points, il est dixième. Bird et Buemi sont justes en consommation, ce qui va offrir des occasions à leurs rivaux respectifs. Dans le 28ème tour, Vergne passe Abt mais se loupe quelques mètres plus tard, en tentant de déborder Buemi ! Trop gourmand, le tricolore…

Devant cela chauffe ! La DS et la Jaguar ont failli s’accrocher ! Il reste maintenant quatre tours. Cette bataille fait les affaires de Lotterer, qui revient sur ce groupe, quelle course ! Quelques secondes plus tard, Abt passe Buemi pour le gain de la 5ème place. Les Audi terminent fort. Vergne en fait de même, trois virages plus loin. Le pilote Techeetah est sixième. Il devrait bien limiter la casse au championnat.

31ème boucle, Di Grassi prend la seconde place en dépassant Evans. Par contre, Bird a pris la poudre d’escampette. Lotterer talonne, à son tour, Evans, alors que Lopez abandonne. Mais attention car Di Grassi est sous enquête pour un possible incident aux stands. 32ème passage, Evans et Lotterer se touchent, mais sans conséquences pour les deux pilotes. Ce qui permet à Abt de recoller.

Le leader entre dans le dernier tour. Et Lotterer passe Evans, il est sur le podium ! Abt en fait autant, la Jaguar est en panne d’énergie. Devant, Di Grassi est revenu sur Bird mais trop tard. DS s’impose à Rome, devant Audi et Techeetah. Vergne récupère une bonne 5ème place, derrière Abt. Attention toutefois, une pénalité pourrait encore tomber sur Di Grassi. Buemi termine sixième, suivi de  D’Ambrosio, Engel, Evans et Mortara.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *