Le Mag Sport Auto

Formule E : Qualifications, Vergne en pole à Monaco !

Formule E : Jean-Eric Vergne

Jean-Eric Vergne a signé la pole position de l’E-Prix de Formule E de Monaco. Profitant de la pénalité de Rowland il partira devant Evans.

Mais avant de signer voir le pilote DS-Techeetah signer la pole, il faut passer par les groupes de qualifications. Le groupe 1, composé des 5 premiers au championnat, est le premier à s’élancer. Da Costa, Frijns, Di Grassi, d’Ambrosio réalisent des chronos intéressants et assez proches. Le portugais est en 50’3 et devance d’un petit dixième Frijns et Di Grassi. D’Ambrosio est un peu plus loin, à deux dixièmes alors que Lotterer a clairement raté son tour. L’allemand, à plus de 6 dixièmes, est le seul en 51.

Le second groupe est composé de Mortara, Vergne, Abt, Evans et Bird s’élance alors. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas avantagés par l’évolution de piste. Seuls Vergne, premier en 50’0, Evans, second en 50’2 et Bird, 6ème en 50’5, parviennent à entrer dans le top6. Les deux autres pilotes n’y sont pas. Le top6 est alors constitué, dans l’ordre, de Vergne, Evans, Da Costa, Frijns, Di Grassi et Bird.

Mais le groupe 3 peut peut-être faire évoluer les choses. Alexander Sims, qui en fait partie, tente en tout cas une stratégie intéressante. L’Anglais sort et effectue son tour chrono avant tout le monde. La piste n’évoluant pas trop, il n’est pas gêné par toutes les voitures et se classe 3ème. Mais cela ne paye pas. Hormis Vandoorne, il est en effet battu par tous les pilotes de son groupe et sort du top6. Prenant les places 2 à 5, Wehrlein, Massa, Buemi et Rowland, y entrent, à l’inverse.

C’est alors au tour du groupe 4, le dernier à passer, mais aucun des pilotes ne rentre dans le top6. Seuls Lynn et Lopez parviennent à s’approcher, prenant les 6 et 10èmes positions. Günther, Turvey, Paffett et Dillmann sont respectivement 14ème, 16ème, 20ème et 21ème. Il reste encore la superpole à disputer.

Vergne accroche la pole !

Mitch Evans est le premier à s’élancer dans cette séance. Le pilote Jaguar réussit un très bon 50’1. Un tour qu’Oliver Rowland bat néanmoins, pour moins d’un dixième ! Buemi suit, mais avec un mauvais premier secteur, rate le coche et se classe alors 3ème. C’est une petite révolution, puisque pour la première fois de l’histoire de l’E-Prix de Monaco, Buemi manque la pole.

Massa sait cela lorsqu’il s’élance pour son tour. Le brésilien donne absolument tout, mais effectue un petit blocage de roue et perd du temps. Il prend néanmoins la 3ème place virtuelle, une place que Wehrlein, malgré une voiture assez instable, lui prend juste après. Il ne reste que Jean-Eric Vergne à passer. Et le français est plus rapide dans le premier secteur. Mais en manque dans les deux secteurs suivants. Cela lui donne une seconde position… qui se transforme en pole, suite aux 3 places de pénalité pour Rowland.

Le français partira donc devant Mitch Evans et Pascal Wehrlein. Remarquons également que les 22 voitures de cette qualification se tiennent dans la même seconde ! Andre Lotterer, 22ème n’est en effet qu’à 997 millièmes. De quoi probablement donner un nouvel E-Prix des plus disputés, avec un 9ème vainqueur en 9 courses? Réponse à partir de 16h30 en direct sur Eurosport 2.

Le top10 des qualification de l’E-Prix de Formule E de Monaco

  1. Vergne
  2. Evans
  3. Wehrlein
  4. Rowland
  5. Massa
  6. Buemi
  7. Sims
  8. Lynn
  9. Da Costa
  10. Lopez

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR