Le Mag Sport Auto

Guide : bien choisir ses pneus et savoir quand en changer

Chaque année, des millions de Français se retrouvent face à un dilemme inévitable, celui de de devoir choisir leurs pneus. Qu’il s’agisse de gommes été, de pneus neige ou même, de pneumatiques mixtes (été/hiver), les choix sont évidemment nombreux entre les différentes marques et types de produits disponibles. Alors, pour vous aider dans vos prochains choix, nous avons passé en revue plusieurs critères et explications.

Pneumatiques : explications sur les inscriptions

Avant toute chose, il est bon de rappeler à quoi se rapportent les indications (chiffres et lettres) positionnées sur nos pneumatiques. Outre le fait que ces inscriptions soient indispensables au moment de passer commande, elles correspondent à des informations qu’il ne faut pas négliger. Prenons en référence un peu de marque X disposant des informations suivantes; 225/50 R17 98V. Ainsi, les premiers chiffres (225, donc) identifient la largeur du pneumatique en millimètres. Puis le « 50 » se rapporte à la hauteur du pneu, en pourcentage de la largeur totale de ce dernier. Concernant le R17 il indique le diamètre du pneu (en pouces). De son côté, le « 98 » donne l’indice de charge du pneumatique à savoir, la charge maximale que le dernier peut supporter. Enfin, la « V » est un indicateur de vitesse. La vitesse maximale que le pneu peut prendre en charge, donc.

Alors évidemment, ces indications sont valables sur un train de pneu été. Par contre, lors du passage sur un train de gommes hiver, il est possible de descendre de deux rangs, en prenant les références renseignées sur vos pneumatiques. Dans tous les cas, mieux vaut consulter au préalable un spécialiste/professionnel, afin de s’assurer du bon choix de ses gommes. Sachant aussi que, désormais, certains sites web, comme Centralepneus.fr, intègrent les conversions automatiques, après que le client ait rempli les champs se rapportant aux dimensions/de ses pneus hiver.

Pneus : les 3 grandes familles

Passons maintenant au descriptif des trois familles de pneumatiques existantes. Tout d’abord nous avons le plus courant, celui qui est monté sur la quasi-totalité du parc automobile, tout au long de l’année, le pneu été. Evidemment, il s ‘adapte aussi bien au temps sec qu’à un sol humide. Néanmoins, dès que la route se fait blanche, il devient rapidement inefficace. A savoir aussi, leur efficacité (adhérence en particulier) est optimale au-dessus d’une température de + 7°. En dessous, mieux vaut jouer la carte de la prudence, donc.

Deuxième catégorie, le pneu hiver. Bien connu des vacanciers partant en montagne en hiver (quoique quelques inconscients se risquent à ne pas les monter, quitte à faire prendre des risques à leur famille…), celui-ci permet de sauver -parfois- quelques heures/jours de ski. Du moins, lorsque les chutes de neige se font fortes et que les forces de l’ordre interdisent aux automobilistes de réaliser l’ascension vers une station sans l’équipement adéquat. Ce pneu hiver prend le relais du pneu été, en matière d’efficacité brute, sous les 7 degrés. Oui car, cela n’est pas souvent précisé mais une gomme hiver est plus efficace qu’un pneu été lorsque les températures se font plus fraîches. En clair, même sans neige, cela peut valoir le coup de les monter…

Dernière catégorie, peu démocratisée encore aujourd’hui, celle du pneu mixte ou « 4 saisons« . Il offre un compromis entre les deux autres, permettant de ne jamais changer de pneumatiques, sauf lorsque l’usure naturelle ne l ‘exige. Idéal pour réduire son budget sur ce poste en particulier. Toutefois et de manière assez logique, il reste moins performant qu’un pneu hiver en hiver…et qu’un pneu été en été ! Sur ce, bonne route à toutes et à tous…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR