Le Mag Sport Auto

Interview : Damien Meunier a su marquer les esprits pour ses débuts en RX2

Interview Damien Meunier a su marquer les esprits pour ses débuts en RX2

Pour sa première participation à une manche du Championnat du Monde de Rallycross dans la catégorie RX2, le jeune prodige français du Rallycross a su atteindre la finale. Un excellent résultat comme récompense d’un très bon week-end. Damien Meunier a accepté de revenir avec nous sur cette première en RX2 (formule de promotion du WorldRX).

Damien Meunier, une finale pour sa première en RX2 !

Le Mag Sport Auto : Comment s’est passé ton week-end ? Heureux du résultat ?
Damien Meunier : Oui oui ! Bon je n’ai pas été chercher la finale comme il se doit parce que, comme vous avez pu le voir, je me suis fait virer au deuxième virage de la demi-finale. Après, ce qui est bien c’est que j’ai fait le job derrière parce que j’ai attaqué pour remonter au maximum. Et, je suis remonté à une seconde d’Olofsson. Et puis il s’est pris une pénalité de 3 secondes après je crois donc du coup dommage pour lui. Après, je suis satisfait parce que le samedi soir on était 5e et 6e le dimanche midi. Aussi, on faisait partie des pilotes les plus réguliers. En plus, nous n’avons pas fait de grosses erreurs. Non non, je suis vraiment satisfait du weekend ! On a bien travaillé avec Eric et je suis vraiment satisfait oui. Contrat largement rempli, oui.

LMSA : Visais-tu un tel résultat ? Tu ne semblais pas très loin des temps au tour des premiers.
DM : Je ne m’attendais pas à un tel résultat. Je m’étais dit « la demi-finale et après on verra » et quand on voit que samedi soir j’étais 5e je me suis dit « on va peut-être revoir les objectifs à la hausse ». En demi-finale, quand je suis remonté sur Oloffson, j’ai réussi à gagner 7 dixièmes au tour. Et, au final je suis remonté à trois dixièmes d’ Eriksson en temps au tour ! On était vraiment pas loin du tout

LMSA : Débarquer en finale quand on pense ne pas être qualifié, ça se passe comment ? Dans la précipitation ?
DM : Oui parce qu’en plus on l’a su à la dernière minute. Avec Eric on était au téléphone quand on a appris la nouvelle. Et, quand on a vu que c’était officiel j’ai à peine eu le temps de mettre le casque et de partir sur la grille. Je n’ai pas eu le temps de vraiment me concentrer et en plus j’étais assez agacé de ce qui s’était passé en demi-finale. Du coup, on a essayé de se focaliser au maximum et les gars ont juste fait un petit check-up sur la voiture avant le départ. Et après, voilà on est partis pour la finale et ça ne s’est pas trop mal passé ça va.

Damien a su surmonter les difficultés pour sa première en RX2.

LMSA : Penses-tu qu’avec une meilleure gestion du Tour Joker tu aurais pu faire un meilleur résultat en finale ?
Damien Meunier : Oui je pense qu’avec une meilleure gestion du tour joker j’aurais pu faire un meilleur résultat peut-être faire 5e. Après, Eric me disait que ce n’était vraiment pas simple parce que je voyais Trogen revenir. Un coup il était dans mon pare-choc, un coup il revenait sur moi, c’était vraiment pas facile de savoir quand prendre le tour joker. C’était assez compliqué à gérer pour le spotter. Même en finissant 6e le contrat était rempli. Au final, ce n’est pas très grave d’être 6e plutôt que 5e.

LMSA : Qu’est-ce qui a été le plus difficile : prendre l’auto en main ou rouler sur un circuit inconnu ?
DM : Les deux ! En fait, j’ai eu l’impression de revenir à mes débuts en Super1600 où je découvrais la voiture sur chaque circuit. Heureusement nous avions fait une séance de tests avant Barcelone ? Mais bon, quand tu n’as qu’une seule journée de tests dans les pattes et que tu n’as que 40 tours dans la voiture comme expérience alors que les autres ont déjà quatre saisons derrière eux.. Pour essayer de les concurrencer c’est compliqué.

Damien Meunier, un regard déterminé vers son avenir radieux.

LMSA : Par rapport à un circuit de RX classique, que penses-tu de ce circuit de F1 ?
DM : Franchement, à part les infrastructures nous n’avons pas l’impression d’être sur un circuit de F1. Il est vraiment bien fait comme circuit. En plus, c’est assez intense comme circuit parce qu’il y a un jump assez dur sur les réceptions. On le prend chaque tour, c’est assez similaire à Lessay en fin de compte sauf que c’est encore plus violent qu’à Lessay. On n’a pas vraiment trop le temps de se reposer car il y a une vraie ligne droite et on doit se placer assez vite et il y a beaucoup d’enchaînements de virages. Donc, au final c’est beaucoup plus plaisant qu’une piste de championnat de France par exemple.

LMSA : comment s’est passée la cohabitation avec les autres pilotes du RX2 ? Certains te jugeaient-ils ?
DM : Ça dépendait desquels haha. Non franchement, il y avait une excellente ambiance ! Quand on voit Erikson qui vient me voir juste avant le départ de la finale en me disant « c’est super bien ce que tu as fait jusque-là et c’est super que tu sois en finale avec nous pour ta première course » C’est vraiment sympa ! Il y a vraiment une très très bonne ambiance entre les pilotes. C’est d’ailleurs ce qui m’a surpris. Tout le monde est mature et il n’y a pas vraiment de différences entre les pilotes. Tout le monde est un peu au même niveau, tout le monde est pareil, c’est vraiment sympa !

Damien Meunier à la recherche du budget pour le reste de la saison.

LMSA : Quels sont tes plans pour la suite de la saison ?
Damien Meunier : On est en pourparlers afin de faire la Grande-Bretagne même si ça m’étonnerait qu’on puisse aller à Silverstone, car les délais sont très courts. n voulait faire Norvège, Suède et France mais je pense qu’on se focalisera vraiment sur France, Suède et Norvège car Silverstone c’est bientôt et il faut encore trouver tout le budget. C’est vraiment difficile.

LMSA : Selon toi, qui sera champion RX2 2019 ?
DM : Je pense que ce sera Eriksson le nouveau champion. Car, il est régulier dans ses tours, il prend des trajectoires que les autres ne prennent pas, il connaît parfaitement sa voiture et c’est vraiment un très bon pilote. Il a toutes les facultés pour aller chercher un second titre consécutif !

Une fois de plus, nous remercions Damien Meunier pour ses réponses. En lui souhaitant de trouver le budget afin de pouvoir participer au maximum de manches du RX2 cette saison !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR