Le Mag Sport Auto

Jeux Vidéo : le test de Gear Club Unlimited 2 (Nintendo Switch)

Les jeux de course automobile ne sont pas légion, sur consoles Nintendo, en règle générale. Alors, quand la suite du très bon Gear Club Unlimited pointe le bout de son parechoc, l’on ne peut que l’attendre de pied ferme !
Ce deuxième opus est-il suffisamment conséquent pour inciter les possesseurs de Nintendo Switch à se le procurer ? Réponse dans notre test.

De belles évolutions…

Avec Gear Club Unlimited 2, EdenGames, studio en charge du développement du soft (édité par Microïds), a souhaité gommer les principaux défauts constatés dans le premier volet. C’est donc, tout particulièrement, côté réalisation que le travail du studio en question s’est focalisé. Et le résultat est là, GCU 2 faisant preuve de graphismes -principalement au niveau des décors/fonds- plus fins, plus détaillés mais aussi, plus « propres ». Attention, n’allez pas, pour autant, vous attendre à une prouesse technique. Mais disons que, par rapport au premier opus, l’évolution est notable.

En matière de prise en main aussi, cette suite à progressé, avec une maniabilité plus précise et la possibilité d’effectuer des dérapages d’avantage contrôlés que précédemment. Globalement, le jeu y gagner en notion de plaisir, sur ce point. Toutefois, pour ceux qui ne connaîtraient pas la licence, gardez bien à l’esprit que le soft reste largement tourné vers une conduite arcade. En clair, inutile de rechercher des sensations véritables, comme une simulation pourrait le faire.

Autres nouveautés, les voitures, plusieurs modèles rejoignant la liste. Néanmoins, avec 51 véhicules « seulement », le titre de Microïds reste assez pauvre, face à d’autres jeux de racing. Il est évident que, pour une suite, on aurait aimé s’approcher des 100 modèles voire, au-delà. Une déception confortée par le manque d’évolution globale de la mécanique de jeu. Ainsi, le principe (excellent, il est vrai) du premier opus a été conservé, c’est à dire avec un atelier que l’on peut améliorer progressivement (nouveaux ateliers, nouvelles pièces pour les voitures et éléments de décoration du garage), grâce à la monnaie engrangée pendant les courses. Même routine concernant le déblocage progressif de nouvelles zones/courses.

…pas assez nombreuses, malheureusement !

Malheureusement, le système de trophées et récompenses a été supprimé, l’on ne sait pour quelle raison. Outre la perte que cela constitue au niveau du challenge, cela réduit aussi les chances de gagner de l’argent et donc, de débloquer rapidement de nouvelles voitures. Un procédé destiné à pallier artificiellement au manque de véhicules, selon nous. Dommage…

Reste, tout de même, l’arrivée d’un mode scénarisé rendant la campagne solo légèrement originale. Malheureusement, cette nouveauté ainsi que l’arrivée d’une nouvelle surface (la neige) et de véritables parties en ligne ne suffisent pas à faire de Gear Club Unlimited 2 un incontournable de la Switch. D’autant que, pour qui connaît le précédent volet, les courses deviennent vite ennuyeuses.

En clair, si vous êtes déjà possesseur du premier épisode, inutile d’acheter celui-ci. Par contre, si vous ne connaissez pas encore la série et que vous cherchez un bon jeu de course arcade sur cette console, vous ne devriez pas être déçu.

Test condensé de la critique complète publiée sur Le Mag Jeux High Tech.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR