Le Mag Sport Auto

Danilo Petrucci : après le désaveu de Ducati, reste l’option Aprilia

motogp danilo petrucci

Alors que Ducati vient d’annoncer l’arrivée dans son team officiel de Jack Miller, cette annonce faite une (probable) victime, Danilo Petrucci. Et effectivement, pour le transalpin, il est frustrant de se voir remplacé sans avoir eu la moindre occasion de se rattraper cette saison, le championnat n’ayant pas commencé, pour cause de COVID-19.

MotoGP : une saison pour convaincre et…dehors !

C’est le manager de Danilo Petrucci qui le dit, c’est maintenant la piste Aprilia qui pourrait permettre à son pilote de conserver un guidon en MotoGP. En dehors de cette option, pas forcément réjouissante, seul le Superbike pourrait offrir une porte de sortie à l’intéressé. Triste constat pour le vainqueur du G.P d’Italie, l’an dernier :

« Pour le moment, Danilo est hors du projet Ducati en MotoGP. Ducati a décidé de miser sur un pilote comme Miller, qui est depuis longtemps le chouchou de Dall’Igna, et pour Danilo il n’y a plus de place dans l’équipe officielle. Dovizioso restera chez Ducati − c’est mon avis. Je crois qu’à 99% Andrea ne quittera pas les Rouges, mais qu’il restera là où il est. Ducati pourrait le replacer en Superbike avec Aruba, et nous sommes par conséquent en train d’évaluer cela. Dans le même temps, j’ai aussi commencé à parler avec Aprilia, mais il n’y a rien de concret. Cela dépendra beaucoup de ce que fera Iannone en 2021 et de la manière dont évoluera la situation liée à sa disqualification. Il n’y pour le moment pas de date limite. Le pivot du marché, c’est Dovizioso, et tout tourne autour de lui. Quand Dovi décidera quoi faire, ensuite toutes les autres pièces se mettront en place. » a déclaré Alberto Vergani, à nos confrères de GPone.

Pour sa part, le pilote concerné affiche clairement sa déception :

« Je suis un peu déçu que l’on prenne des décisions alors que l’on ne court pas. J’aimerais qu’une marque prenne ses décisions sur la base des performances réelles et actuelles d’un pilote. En ce moment, on ne dispose pas de notre arme de défense, qui sont les résultats, et on ne peut donc rien faire d’autre qu’attendre sans pouvoir faire valoir nos résultats. » J’ai toujours eu un peu de mal à comprendre comment on pouvait choisir des pilotes avant même que la saison débute, donc avec un an d’avance et sans savoir ce qui peut se passer durant l’année qui va s’écouler. Je ne suis pas dans la politique d’une équipe officielle, mais je vois qu’elles s’empressent beaucoup, pour trouver leurs pilotes le plus tôt possible. Je ne sais pas pourquoi. Par le passé, on prenait ces décisions en août ou septembre. »

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR