Le Mag Sport Auto

MotoGP : quand Johann Zarco balance sur Valentino Rossi

zarco

Valentino Rossi a-t-il quelque chose de personnel à régler avec Johann Zarco ? C’est la question que l’on peut se poser, après les propos tenus par l’Italien à l’issue du Grand-Prix d’Autriche et le crash ayant impliqué le tricolore et Franco Morbidelli. Bien décidé à ne pas se laisser faire, le pilote Avintia Ducati a récemment donner son avis sur le pilote italien.

Rossi a-t-il une dent contre Zarco ?

Déjà, lorsque l’aventure Yamaha et Tech3 (qui partait avec KTM) s’était achevée fin 2018, certains avaient évoqué la réticence de Valentino Rossi à l’égard du maintien de Johann Zarco, au guidon d’une troisième Yamaha officielle. Et selon les indiscrétions de l’époque, le « Doctor » se serait clairement opposé à ce cas de figure. Malgré un démenti de l’intéressé.

Cette-fois, la situation est différente puisque Rossi a décidé de prendre parti contre Zarco, dans l’accrochage l’ayant opposé à Morbidelli sur le Red Bull Ring. Responsable pour certains, victime pour d’autres ou simple incident de course pour un autre camp, chacun a donné son avis, ces derniers jours. Toujours est-il que le tricolore a finalement été puni par les commissaires, avec un départ de la voie des stands en Styrie.

Une pénalité difficile à digérer pour Johann, qui continue de clamer son innocence : « On veut me mettre la faute dessus parce qu’on ne s’est jamais dit ‘est-ce que Morbidelli n’aurait pas fait une erreur aussi à ce moment-là ?’, ce qui est humain. C’est facile, c’est tout, surtout quand c’est Rossi qui parle. Hop ! Se mettre ensuite sur le même bateau que lui. C’est un bateau solide, donc c’est facile. Mais ce sont juste des chiens qui aboient, c’est tout, ça n’est pas inquiétant. »

valentino rossi

Puis Zarco évoque sa discussion avec Rossi après les faits, échange qu’i avait pensé constructif, avant que Valentino n’en remette une couche sur lui : « On peut être triste de ça et donc du monde, ou essayer de prendre du recul et de se dire qu’il faut savoir bien gérer. Par exemple, en ayant discuté avec Franco, on s’est très bien entendu et ça va. Avec Valentino, j’aurais cru que ça se serait mieux passé ensuite, mais ça n’a pas été le cas ». Puis de conclure en souriant : « Ça ne veut pas dire pour autant que c’est une mauvaise personne, car je pense qu’il fait vraiment apparaître quelque chose de bon et sincère, mais il arrive à toujours avoir un coup d’avance. Ça, c’est l’expérience. En fait, il n’est pas bon qu’en moto, il est bon dans tout. Je suis encore fan de lui parce qu’il se balade ! Même s’il n’avait pas fait de la moto, dans la vie en général il est très bon de toute façon. C’est intéressant, c’est ça que j’apprends avec le sourire, parce que je pense encore que c’est un super gars, mais il vaut mieux être dans son camp ! »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR