Le Mag Sport Auto

MotoGP : Quand Maverick Viñales pensait qu’il était « plus difficile » d’avoir Rossi comme équipier

Interrogé par nos confrères de Motorsport.com, Maverick Viñales s’est confié sur sa saison 2017. L’Espagnol avait démarré sur les chapeaux de roues dans sa nouvelle équipe Yamaha. Le pilote est, un temps, devenu leader du championnat et se montrait plus véloce que son équipier, un certain Valentino Rossi.

Viñales vs Rossi : avantage Espagne ?

Et cette forme de début de saison a surpris beaucoup de monde, dont Viñales lui-même ! Selon lui, la saison 2017 allait être tout sauf une partie de plaisir. Plus particulièrement quand on est associé à un nonuple champion du monde… Mais l’Espagnol a été surpris de battre si facilement Rossi. Viñales a ainsi confié qu’il s’attendait à connaître une saison « plus difficile ».

Maverick Viñales, pilote Movistar Yamaha : « Je pensais qu’avoir Rossi comme coéquipier aurait été plus difficile, pour tout dire. Mais au final cela s’est plutôt bien passé, nous nous respectons beaucoup, notamment dans les situations délicates au travers desquelles nous sommes passés, et cela est très important. Quand la moto a fonctionné, nous étions dans le coup. Lorsqu’un l’un de nous deux était bien sur une course, l’autre l’était également. Je n’ai rien à reprocher à Yamaha, ils ont fait le maximum. Et cela n’a pas changé depuis le début. »

Il est vrai que le début de saison de Maverick Viñales a été tonitruant. Le pilote Yamaha a remporté trois des cinq premières courses de la saison, dont une magnifique victoire au Mans au prix d’une lutte acharnée avec Rossi. Mais c’est justement après le Grand Prix de France que Viñales a rencontré de premiers problèmes avec sa Yamaha. Et malgré une blessure en enduro et deux Grands Prix manqués, le Docteur termine à la cinquième place du championnat, vingt-deux points derrière son équipier. Soit un peu moins d’une victoire d’écart…

Si Viñales a confirmé les espoirs placés sur lui en 2017, l’Espagnol devra obligatoirement faire mieux en 2018. Car non seulement Valentino Rossi sera gonflé à bloc après sa saison 2017 terne, mais en plus un certain Johann Zarco donnera tout pour taper dans l’oeil de Massimo Meregalli…

Propos tirés de Motorsport.com

https://twitter.com/maverickmack25/status/935479184977043457

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *