Le Mag Sport Auto

Rallycross de Lohéac, chronique d’un succès [Photos]

Rallycross de Lohéac, chronique d'un succès [Photos]

Le week-end dernier, la 8e manche du Championnat du Monde de Rallycross se déroulait à Lohéac (Ille et Vilaine). Ce petit village breton se transforme en temple du Rallycross mondial. 80.000 spectateurs repartis ravis de leur week-end en Bretagne. Il était temps pour nous de vous proposer un petit article résumé ainsi qu’une galerie avec quelques unes de nos photos, sur et en dehors de la piste.

Rallycross de Lohéac, du spectacle à tous les étages.

L’automobile ne plait plus. L’électrique c’est l’avenir, c’est ce que veulent les gens. Le Rallycross, c’est quoi ça ? On dirait les préjugés d’une certaine publicité pour une marque de crédits. Lohéac a prouvé tout le contraire pendant 3 jours magnifiques (dans le ciel et sur la piste). Les équipes de Patrick Germain ont su organiser un show qui propulse le WorldRX of France comme le rendez-vous n°1 du Championnat du Monde de Rallycross. Le tout avec un week-end plein d’animations : parade des pilotes le vendredi, arrivée d’Alain Bernard et du drapeau français en hélicoptère le dimanche, survol du circuit par la Chasse Embarquée le samedi et le dimanche… et bien sûr la course en elle-même.

Sur la piste, beaucoup rêvaient d’une victoire de Sébastien Loeb ou d’un podium de Davy Jeanney. Si le nonuple champion du monde des rallyes a su faire vibrer la foule avec une superbe remontée en semi-finale, il n’a pas su concrétiser en finale. De son côté, Davy Jeanney a eu un peu de mal pour son retour en WorldRX mais a su offrir du spectacle au public. En Super1600, Jimmy Terpereau a dû s’arrêter avant les semi-finales. De son côté, Maximilien Eveno est tombé sur un os en forme de DS3 verte et blanche. Lui qui avait fait un superbe podium l’an dernier termine malheureusement quatrième de sa semi-finale. En RX2, pas de français pour faire vibrer mais du spectacle pour montrer que cette formule de promotion est vraiment impressionnante.

La performance du week-end, elle est à trouver en EuroRX. Si, Krisztián Szabó a fait fort pour sa première en Supercar, le hongrois est tombé sur plus fort que lui. Véritable star sur le paddock, Cyril Raymond s’est offert une finale menée de mains de maître. De quoi régaler le public et ses fans venus en nombre. Une magnifique victoire qui le relance dans la course au titre en EuroRX face à Reinis Nitiss. Un moment unique, puisque la première victoire de Cyril Raymond en EuroRX Supercar restera celle au Rallycross de Lohéac 2018, historique.

N’oublions pas la performance d’Yvonnick Jagu. Engagé de dernière minute, le pilote de la Skoda Fabia S1600 a épaté tout le monde. Cinquième à l’issue des manches qualificatives, le pensionnaire du championnat de France est allé jusqu’en finale. Une performance qui n’est pas passée inaperçue. Preuve que la Jagu-mania peut enflammer le circuit de Lohéac et que le pilote de Donges (44) est vraiment talentueux !

Lohéac, un village d’irréductibles gaulois.

Avant Lohéac, Patrick Germain avait fait une sortie remarquée dans la presse. L’occasion de mettre les points sur les i et les barres sur les t. Une sortie qui montre que, non, l’électrique n’est pas forcément le bienvenu et que le e-WRX n’est pas mis sur pieds en collaboration avec les acteurs principaux du championnat. Le Rallycross Legend et le public venu en nombre, sont les meilleures réponses possibles face au débat. Le Rallycross de Lohéac est le troisième évènement automobile en France derrière les 24h du Mans et le GP de France de Formule 1 ! Ce n’est pas rien. C’est, aussi, le WorldRX le plus populaire au monde. Preuve de sa qualité et de l’engouement qu’il génère. D’ailleurs, la liste d’engagés était pleine.

Un peu trop d’ailleurs, surtout que la FIA et IMG avaient mis des quotas. Et ce, dans le but d’empêcher des retards dans le timing déjà très serré du Rallycross de Lohéac. Reste qu’il était dommage de voir des pilotes comme Laurent Bouliou, Jean-Sébastien Vigion ou Jonathan Pailler ne pas rouler. Cependant, les spectateurs ont pu se consoler avec la présence des frères Dubourg, de Fabien Pailler, Florent Béduneau ou encore Rodolphe Audran et Gaëtan Serazin (et sa nouvelle 208 WRX) en Supercar. Sans oublier l’inoxydable Hervé Knapick. Si certaines personnes trouvent qu’il devrait raccrocher, le public, lui, ne se trompe jamais et soutenait avec amour et respect le doyen du Rallycross français. Et, les amoureux du Rallycross donnent déjà rendez-vous à Hervé pour Lohéac 2019 ! Ce n’est pas pour rien que sa DS3 était utilisée pour la conférence de presse du LohéacRX en juillet dernier.

Bref, cette foule de passionnés a pu vibrer pendant 3 jours au doux son des moteurs atmosphériques ou à celui des Rafales de la Chasse Embarquée. Étrangement, le drift avec une Skyline électrique est le seul moment qui n’a pas su séduire le public. Une preuve de plus que les spectateurs savent ce qu’ils veulent et connaissent l’ADN du Rallycross. Et, c’est pour ça qu’ils viennent si nombreux vibrer à Lohéac !

De notre côté, on a déjà hâte d’être à l’an prochain pour revivre un week-end aussi magique. Prochain rendez-vous du WorldRX en Lettonie, les 15 et 16 septembre 2018.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR