Le Mag Sport Auto

Rallycross, Philippe Maloigne de Peu devant Samuel à Lessay !

Rallycross, Philippe Maloigne de Peu devant Samuel à Lessay !

Si certains imaginaient que Samuel Peu avait course gagnée après sa belle journée du samedi, Philippe Maloigne est venu déjouer les plans du champion de France 2011 de Rallycross. Au final, le pilote G-Fors s’offre une deuxième victoire consécutive en Normandie et à la Renault Clio IV Supercar de G-Fors. Cependant, au championnat, c’est bel et bien Samuel Peu (208 WRX) qui est le premier leader de la saison 2019 du Rallycross France.

Philippe Maloigne remporte le Rallycross de Lessay devant Samuel Peu et Laurent Bouliou.

Certes, le nombre d’engagés en Supercars était faible pour cette première manche de la saison 2019 du Rallycross France. Mais, le suspens était bien au rendez-vous. De nombreux pilotes ont su se mettre en avant ce week-end. A commencer par Samuel Peu (208 WRX), véritable favori au titre cette année. Si le double champion de France (Supercars & Super1600) a remporté 3 manches qualificatives sur 4 et sa semi-finale, il n’a pas pu concrétiser en finale. En effet, Philippe Maloigne (Renault Clio IV Supercar) a tout donné pour s’offrir une superbe seconde victoire consécutive ! Le podium est complété par un Laurent Bouliou (Peugeot 208 WRX) en très grande forme. Le breton a été rapide tout au long du week-end mais a été, en plus, très intelligent en finale. Ainsi, il a bien géré sa stratégie du Tour Joker avant de contenir avec force Fabien Chanoine (Renault Clio IV Supercar) !

Cinquième Jochen Coox a su régaler les spectateurs avec du spectacle au volant de sa Volkswagen Polo RX. Le belge devance Yannick Couillet (Peugeot 207), Nicolas Briand (208 Supercar) et Kévin Jacquinet (Ford Fiesta). Ces deux derniers ont dû abandonner au cours de la finale.

La grosse déception du week-end est à mettre au compte de Jean-Sébastien Vigion. En très grande forme samedi, le pilote qui fait voler les Twingo R2 en rallye, a confirmé le dimanche. Mais, il a dû abandonner à la fin de la Q4, turbo cassé. Vraiment dommage, car il était 3e au cumul après la Q3 et aurait pu frapper un grand coup à Lessay.

Guerre des Skoda Fabia en Super1600.

Annoncé avec une Citroën C2 Super1600, Jimmy Terpereau était finalement au départ avec une Skoda Fabia Super1600. Durant tout le week-end, le pensionnaire de l’EuroRX a voulu tout donner pour tenter de battre Yvonnick Jagu. Mais, ce duel a vite tourné à « règlement de compte à OK-Lessay ». Encore plus après la Q3 où il y a eu un gros choc entre Jagu et Terpereau. Au final, c’est le champion en titre qui a gagné ce premier Rallycross de la saison… devant son rival Jimmy Terpereau. L’ambiance était glaciale et tendue sur le podium, au point que le deuxième quitte la cérémonie avant la traditionnelle célébration au champagne. Derrière, David Moulin a brillé et effacé les mauvais souvenirs d’Abbeville en 2018.

Pour sa première en Super1600, Valentin Comte a montré de belles choses et termine quatrième. Il devance Mickaël Martin et Marc Pouderoux. Nicolas Eouzan a réalisé un très bon week-end mais a dû renoncer en finale, radiateur cassé suite à un contact. Mais, ce n’est que partie remise pour le pilote breton. Enfin, Grégory Fosse (Peugeot 208) a été contraint à l’abandon dès le départ.

Quelques surprises en D3 et en D4.

En Division 3, le duel Xavier Briffaud/David Vincent a été intense tout le week-end. Mais, le pilote Mini a eu raison du champion en titre. En effet, le costarmoricain a perdu du temps au début de la finale suite à un contact avec Maxime Sordet. Mais, David Vincent ne s’est pas avoué vaincu pour autant. Auteur d’une formidable remontée, le champion D3 en titre termine ainsi deuxième à moins d’une seconde de Xavier Briffaud ! Épatant ! Au volant de sa Mercedes-Benz Classe A, Nicolas Beauclé s’offre son premier podium de la saison et de sa carrière !

Maxime Sordet termine quatrième devant Benoit Morel. Derrière, Franck Delaunay, David Le Ferrand et Laurent Jacquinet ont dû abandonner au début de la finale.

Du côté de la Division 4, Xavier Goubill n’a pas tremblé. Le champion en titre remporte la première course de la saison avec une bonne avance sur ses poursuivants. Au volant de sa Peugeot 306 qui affichait une BD de sa saison 2018 comme livrée, le breton termine avec plus de 3 secondes d’avance sur Sébastien Le Ferrand (2e) et Jean-Mickaël Guerin (3e). Tony Bardeau s’offre une très belle 4e place au volant de sa Citroën C4. Il devance Dorian Deslandes (Peugeot 208) auteur d’une très belle première course en Rallycross ! Christophe Barbier, Thierry Gaignard et Antoni Masset.

Alizée Pottier et Christophe Lortie brillent en Twingo Cup

Du côté de la Twingo Cup, on pensait voir Dylan Dufas s’offrir une belle victoire. Mais le jeune pilote a fait un faux départ en finale. En plus, il n’a pas respecté la règle française qui veut qu’un pilote pénalisé d’un faux départ prenne son 1er Tour Joker dans le 1er Tour. A cause de cet oubli, il a même été disqualifié de la finale ! La victoire revient à Christophe Lortie qui a été très bon durant tout le week-end. Louis Chené et Clément Jan complètent le podium.

Chez les filles, elles étaient 8 au départ ! Un record. Alizée Pottier a su s’offrir une belle revanche sur le Rallycross de Lessay 2018. Pour mémoire, la jeune pilote était sortie le samedi. En effet, Alizée a décroché une victoire impériale sur la concurrence. De bon augure pour la suite de la saison. Mélanie Lefrançois et Julie Redon complètent le podium. Une belle performance pour Julie Redon, dont c’était la deuxième course en Rallycross. Estelle Lambec (4e), Chloé Danveau (5e), Audrey et Olympe Delaunay (6e et 7e) et Constance Chrétien (8e) ont su terminer leur finale et ce premier week-end de course.

Rendez-vous début mai pour la deuxième manche du Rallycross France, à Châteauroux.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR