Le Mag Sport Auto

Rallye, super Laurent Bayard dans la tempête des Routes du Nord !

Rallyes, super Laurent Bayard dans la tempête des Routes du Nord !

Le week-end de Laurent Bayard n’était pas des plus communs. Présent le vendredi et le samedi au Rallye de la Côte-Fleurie (Normandie), il a fait le trajet de nuit afin d’être au départ, le dimanche matin, du 34e Rallye des Routes du Nord ! Une épreuve qu’il connait bien et donc l’édition 2020 était sous forme de régional. Malgré une concurrence conséquente (13 R5 au départ), Laurent Bayard est allé décroché une nouvelle victoire, sa première avec une « R5 ».

Laurent Bayard remporte son 6e Rallye des Routes du Nord !

Sixième du Rallye de la Côte-Fleurie le samedi soir, Laurent Bayard a réalisé un exploit en étant au départ, le dimanche matin, du 34e Rallye des Routes du Nord. Une édition 2020 raccourcie suite à son passage en régional mais qui s’annonçait riche en spectacle. Déjà avec une superbe liste d’engagés (136 inscrits dont 13 R5 !) mais aussi des conditions météorologiques très délicates sur un terrain déjà piégeux. La tempête Ellen s’est invitée à la fête… de quoi avoir jusqu’à 100km/h de rafales sur les spéciales de la matinée.

Dans un premier temps, David Salanon a claqué un gros temps dans l’ES1. Le malchanceux de la dernière finale de la Coupe de France des Rallyes (battu pour 7 dixièmes) conjurant le sort de l’an passé (sortie et abandon dans l’ES1) au volant de sa toute nouvelle Volkswagen Polo Gti R5. Deuxième, le prometteur Benoît Vaillant (Citroën C3 R5) devançait la star locale Laurent Bayard (Ford Fiesta R5). Dans l’ES2, même configuration sur le podium à l’exception d’un Benoit Vaillant terminant à 1 dixième de Salanon ! Et puis, il y a eu l’ES3 à Fleurbaix. Dernière spéciale de la première boucle, celle-ci a reconfiguré le rallye. ES la plus courte mais très piégeuse, elle a vu David Salanon partir à la faute et faire un beau plongeon dans le fossé. Benoit Vaillant passait alors virtuellement en tête. Mais, une crevaison est venu lui faire perdre une dizaine de secondes. Voilà Laurent Bayard propulsé en tête du rallye avec 9s2 d’avance avant la deuxième et dernière boucle. Le duel était lancé. Yves Saint-Requier profitait de tout ça pour monter sur le podium devant la belge Melissa Debackere.

Dans l’ES4, 6 petits dixièmes séparent les trois premiers (Bayard – Vaillant – Debackere). Saint Requier est repoussé à plus de 12 secondes du trio de tête et perd sa place sur le podium. Ce ne sont pas les scratchs de Benoit Vaillant (ES5) et de Melissa Debackere (ES6) qui priveront Laurent Bayard d’une dixième victoire sur le Rallye des Routes du Nord ! Malgré la fatigue et un timing très serré, le chouchou du public a su répondre présent et décrocher un nouveau succès à Armentières après ses deux podiums décrochés derrière William Wagner en 2018 et 2019.

De la bagarre jusqu’au dernier kilomètre !

Si, certaines années, le Rallye des Routes du Nord était sans trop de surprises avec les voitures de catégories WRC/R5/S2000, cette année, le top 5 a évolué jusque dans la dernière spéciale. Hugue Lapouille, revenu du dernier Dakar, a perdu sa 5e place à l’issue de l’ES4 avant de devoir abandonner au départ de l’ES5 suite à une casse mécanique sur sa DS3 R5. Enfin, le nouveau patron du Rallye, Frédéric Roussel, a laissé échappé sa cinquième place pour 1s8 face à un Victorien Heuninck découvrant sa DS3 R5.

Le top 10 de ce 34e Rallye des Routes du Nord est complété par Jean-Benoît Houssin (DS3 R5, septième), Johan Vanson (Mitsubishi Lancer Evo IX, 8e et vainqueur du groupe A), Vivien Macé (DS3 R5, 9e) et Franck Pavy (Mitsubishi Lancer Evo X, 10e).

Jérôme Pesant (Subaru Impreza STi N15) remporte le Groupe N et termine 13e du général juste derrière la Ford Fiesta R2J volante de Tom Vanson qui remporte sa classe et s’offre un excellent résultat au général. Maxence Dupont place sa petite Opel Adam sur la 1ère marche des R2 et à une très jolie 15e place au général. Grégory Vincent décroche la victoire en R3 avec sa Clio 3. Francis Legrand remporte le Groupe F2000 avec sa Renault Clio. Rémy Morin (Citroen Saxo VTS) termine 1er de la classe N2 juste devant le vainqueur de la classe N3, Nicolas Carnez (Renault Clio Ragnotti). A noter la présence d’une surprenante Peugeot 309 GTi pilotée par Pascal Dufour et qui a terminé 75e (14e en F2/14) 13 ans après son dernier Rallye des Routes du Nord avec cette auto !

Rendez-vous l’an prochain pour la 35e édition du Rallyes des Routes du Nord. Le 2e acte du nouveau chapitre débuté par l’Association Rallye Mervilloise !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR