Le Mag Sport Auto

Rencontres Peugeot Sport : Un succès confirmé à Nogaro

Avec plus de 100 voitures sur la ligne de départ, 182 pilotes dont des stars telles que Tom Pagès ou Antoine Méo, de la bagarre et des surprises dans toutes les catégories, la formule de piste de Peugeot Sport a confirmé qu’elle ne faisait plus que simplement prendre son envol à Nogaro le week-end dernier.

C’est – presque – complet !

« Ce deuxième rendez-vous des Rencontres Peugeot Sport est de nouveau un succès, avec 182 pilotes et des grilles presque complète en sprint ! Les 208 Racing Cup affichent toujours autant de fiabilité et de plaisir de conduite. » se féliçitait le responsable compétition client de Peugeot Sport, Laurent Guyot, à la suite de ce week-end.

Et il est vrai que personne ne peut venir le contredire. Premier à confirmer ces propos, Tom Pagès (multiple champion X-Games, de Red Bull X-Fighters,… en FMX) avouait « apprécier vraiment de rouler en auto, de découvrir de nouvelles sensations et de vivre de nouvelles expériences ». L’homme, pourtant rompu aux sensations fortes était également accompagné de ‘‘frères d’armes’’ – autres pilotes de moto – Antoine Méo (5 fois champion du monde d’enduro) et Sam Sunderland (vainqueur du Rallye Dakar 2017) pour former un plateau ‘‘moto VIP’’ de grande valeur.

Du haut niveau

Les courses de toutes les catégories, de Junior à Endurance en passant par le Sprint,… Tout a été extrêmement disputé à Nogaro. Pour preuve, à part en course 4, l’écart entre les deux premiers de la 208 Racing Cup n’a jamais été supérieur à 1.6 seconde. Et la variété des vainqueurs y a également été importante. Si Aurélien Renet, qui avait triomphé sur le circuit du Val de Vienne, a remporté deux des quatre courses, il a dû également faire avec les performances de David Pouget, vainqueur de la course 2 et de Kevin Ropars qui a gagné la troisième.

David Pouget, puisque l’on en parle, et bien on le retrouvait à nouveau aux avants-postes en Endurance. Vainqueur de la première épreuve à Val de Vienne, lui et son duo avec Guillaume Plubel ont de nouveau trouvé le chemin de la victoire. Une victoire certes maîtrisée, mais avec ‘‘seulement’’ 37 secondes d’avance, l’on a eu à faire à une course digne d’un championnat du monde d’endurance !

Enfin, dans la catégorie des Junior (-21 ans), le suspens a lui aussi été à son comble en mêlant, de plus, deux pilotes féminines dont Lilou Wadoux. Avec un podium et une victoire à son actif avant la course de Nogaro, la jeune pilote de 16 ans, qui impressionne par son talent et son aisance au volant, a réédité en signant deux podiums scratchs et un 4ème temps en Endurance.

Et du côté de nos stars ? Et bien si Tom Pagès était venu avec l’idée de « quand même (…) performer », le niveau extrêmement relevé ne l’a pas fait monter plus haut que la 27ème place. Cependant, en Endurance (catégorie à laquelle il avait déjà participé une fois l’an dernier à Charade), le freestyleur s’est littéralement révélé aux côtés de son compatriote Antoine Méo, signant rien de moins que le second temps en course et terminant à une très belle 14ème place.

Ce n’est tout de même pas si mal (euphémisme) pour un pilote plus habitué à avoir la tête en bas à 20 mètres du sol qu’à se river sur de l’asphalte. Peu de gens peuvent se targuer de savoir faire – et d’avoir réinventé l’art – du FMX et de la 208 Racing Cup à la fois. Quoi qu’il en soit, ces Rencontres Peugeot Sport ont tenu leurs promesses. De la bagarre, du fun et des révélations, voilà une recette qui devrait faire marcher le lion de la marque encore quelques temps…   

Crédit photos : ©PEUGEOT SPORT / Flavien DUHAMEL

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *