Le Mag Sport Auto

Test de Valentino Rossi the Game : fan-service et plus encore…[Màj]

Test de Valentino Rossi the Game

Lorsqu’un jeu vidéo de course est associé au nom d’un grand champion, qu’il s’agisse d’auto ou de moto, la prudence est toujours de mise, certains ayant tendance à abuser de ce genre d’opportunité pour bâcler leur production, qui se vendra de toute façon…Alors forcément, lorsque Valentino Rossi The Game a été annoncé par Bandai Namco, l’éditeur et Milestone, le studio de développement, la suspicion était de mise. Bien heureusement, cette simulation dédiée notamment aux courses de Moto GP s’en sort plutôt bien, comme nous allons vous l’expliquer dans notre test, effectué sur console Sony PS4.

Valentino Rossi The Game : un contenu gargantuesque !

Valentino Rossi the game Rally Monza Show Le moins que nous puissions dire, avec Valentino Rossi the Game, c’est que les aficionados de courses de moto et de sports mécaniques vont en avoir pour leur argent. Car, le premier élément qui surprend, dans le jeu, c’est l’impressionnant contenu mis à disposition des joueurs. Outre les courses de Moto GP, des courses de Supersport, de Drift et même, de Rallye, sont en effet de la partie ! Nous détaillerons tout cela un peu plus tard afin de vous présenter les nombreux modes de jeux disponibles.

De base, trois grandes catégories se dessinent à savoir, Carrière, Moto GP World et Univers de VR 46. En plus de ces options de jeux, vous trouverez un mode multijoueurs accessible à deux en local ou en multi online, via un écran splitté, un mode time trial et un « Rossi Experience », qui offre différents types de défis, une rétrospective de la carrière du champion italien et une sorte de story mode retraçant les différentes étapes de sa carrière, qui vous mettra aux commandes des différentes machines utilisées à ces occasions.

valentino rossi the game driftConcentrons-nous sur les trois modes principaux évoqués un peu plus haut. Le mode Univers de VR 46 permet de participer à des courses diverses et variées allant du Motocross/Supersport (avec différents types de formats selon les cas) au Rallye, en passant par le drift. Niveau circuit, malheureusement, cela reste un peu limité puisque l’on navigue principalement entre les pistes de Monza et Misano, déclinées en de très nombreuses versions. Sympa, quand on ne dispose que de quelques minutes pour jouer, mais sans plus. D’autant que la qualité des sensations est très variable d’une discipline à une autre, nous verrons cela plus tard.

Moto GP World : Offrez-vous les motos du début des années 2000 !

Passons à celui qui devrait combler les purs aficionados de Moto GP, le mode Moto GP World, justement, véritable mine d’or de deux roues, pilotes et circuits historiques ! Car avant de vous lancer dans une saison complète, vous allez disposer de nombreux choix de catégories et surtout, d’époques à sélectionner ! On commence avec celles auxquelles nous nous attendions logiquement à savoir, Moto GP, Moto 2 et Moto 3. Jusque-là, rien d’anormal. Puis viennent les autres choix à savoir, Moto GP 2015, Moto GP quatre temps, 500 cm3 deux temps, 250c m3 deux temps et 125 cm3 deux temps. Evidemment, avec ces dernières catégories, vous plongerez dans le passé des différents championnats de Moto afin d’incarner, par exemple, la Ducati de 2011 de Valentino Rossi, la Honda RC211V de 2004 du populaire Max Biaggi, la Honda NSR Tech-3 de 98 pilotée par Olivier Jacque en 250cc ou, encore, la Ducati 2007 de Casey Stoner !

Max Biaggi

Max Biaggi, pilote Moto GP, dans Valentino Rossi the Game

De plus, intelligemment, les développeurs ont ajouté des notes de compétences à chaque pilote officiel à savoir, freinage, agilité, prise de virage, compétence par temps de pluie, contrôle d’accélérateur, position du corps et condition physique. Détail d’importance, ces notes, pour un pilote donné, strictement au hasard, Valentino Rossi, évoluent entre la période 125cc et celle du MotoGP. Royal ! Une fois votre choix fait, vous pourrez enfin vous lancer dans un championnat dont l’année dépendra de la moto choisie avec, comble du bonheur, un calendrier en rapport ! Et histoire de vraiment aller au bout des choses, vous aurez la possibilité de supprimer certaines courses inscrites au championnat pour les remplacer par d’autres…parfait pour réécrire l’histoire ! Ensuite, vous aurez aussi le loisir de sélectionner le type de format de week-end que vous souhaitez à savoir, passer directement à la course ou inclure les qualifications et même, les essais libres, si vous le souhaitez. En cours de séance, vous pourrez aussi décider de faire accélérer le temps ou, carrément, de terminer prématurément la session, simplement en passant par la case stands.

Yamaha Go ! Valentino Rossi

Yamaha Go ! Valentino Rossi

Ensuite, un large choix de réglages de votre moto sera accessible (pneus, guidon, rapports de boite, suspensions, etc.) et vous pourrez choisir le degré de compétence de l’ I.A (sachant que même en mode très facile, il ne faudra pas traîner en route…) mais également, les aides au pilotage. Conduite ultra-assistée ou dénuée de toute forme d’aide, là encore, les choix sont nombreux et permettent vraiment de se lancer dans une course ultra-personnalisée, un excellent point d’ailleurs.

Le mode carrière : alternative divertissante

Passons à l’ultime option de jeu, la plus originale,  le mode carrière ! Ici, vous allez pouvoir créer votre propre personnage (tout en ayant la possibilité, dès que vous le souhaiterez, d’incarner un pilote officiel) en choisissant son visage, son casque, ses gants, sa combinaison ou encore, ses bottines, sachant qu’au fil de votre progression, vous débloquerez d’avantage d’accessoires (en cumulant des points VR 46, qui s’obtiennent à chaque fois que vous terminez une séance ou une course), le choix étant très limité à l’entame de la saison.

Ici, vous allez discuter avec votre agent mais, aussi, recevoir des mails ou des messages vocaux de Valentino (en Anglais avec son mythique accent italien, exceptionnel !), qui gardera toujours un oeil sur votre progression. En guise de première saison, vous n’aurez que trois courses de Moto 2 à réaliser ainsi que des épreuves de Supersport, du Rallye (Monza Rally Show) et une épreuve de Drift, histoire de charger un peu le calendrier. A l’issue de cette première campagne, selon vos résultats, plusieurs choix d’écuries s’offriront à vous (indexés sur votre « réputation », représentée par un système de points), avec des objectifs sportifs fixés, mais qui pourront évoluer en cours de saison. Evidemment, il faudra suivre les différentes étapes à savoir, Moto 2 puis Moto 3 et enfin, Moto GP.

Autre aspect intéressant de ce mode carrière, le fait de faire évoluer les compétences de votre pilote au fil des courses, selon des critères identiques à ceux appliqués aux pilotes officiels à savoir, freinage, agilité, prise de virage, compétence par temps de pluie, contrôle d’accélérateur, position du corps et condition physique.

Valentino Rossi the Game, Moto2 Peugeot

Valentino Rossi the Game, Moto2 Peugeot

Des sensations de pilotage plutôt bien retranscrites

Après ce tour d’horizon des différentes options et réglages possibles, rentrons dans le vif du sujet à savoir, les sensations de pilotage ! Alors dans le domaine, il faut bien avouer que deux disciplines nous ont particulièrement déçus. Avec ou sans aides au pilotage, les sensations rendues par les épreuves de Rallye et surtout, de Drift, sont véritablement décevantes. Plus proche d’une conduite typée arcade que simulation, les véhicules semblent parfois, voler sur la piste (notamment à Monza, sur la partie ovale) alors que la conduite devient rapidement assez ennuyeuse. Evidemment, le nombre très restreint de circuits différents n’aide en rien. Alors c’est sûr, il faut considérer ces deux disciplines d’avantage comme des bonus mais tout de même, la différence de qualité avec le reste du contenu inclus dans la galette fait peine à voir à tous niveaux, si bien que vous oublierez rapidement ces courses, que vous devrez néanmoins et malheureusement, terminer à chaque nouvelle saison. Dommage qu’on ne puisse sauter ces étapes, en effet…


rossi the game
Par contre, les phases de Supermotard nous ont très agréablement surpris. Faisant, là aussi, office de bonus, ces dernières rendent des sensations de pilotage très jouissives et assez subtiles, même en utilisant les aides au pilotage. La roue arrière patine presque constamment, comme dans la réalité et les dérives (qu’il va falloir apprendre à contrôler !) sont légion. Les gâchettes de la manette PS4 remplissent, ici, parfaitement leur rôle, permettant de gérer l’accélération et l’intensité de freinage de manière optimale. Les chutes seront d’ailleurs fréquentes en cas de pression prolongée sur l’accélérateur dans une courbe. Les trajectoires seront, à cet égard, prépondérantes. Une réussite donc, si bien que l’on regrettera qu’un véritable championnat offrant d’autres environnements n’ait pas été ajouté au contenu. La prochaine fois peut-être ?

rossi the game moto gpPassons, enfin, à ce qui doit constituer l’intérêt principal du jeu, les courses de Moto GP, Moto 2 et Moto 3. Et bien là-encore, Milestone s’en sort plutôt bien. Bien sûr, avec les aides activées, les sensations seront plus limitées mais auront le mérite de permettre aux néophytes de batailler pour le podium, en prenant soin de jouer en difficulté minimale, bien sûr. En revanche, une fois le mode « pro » actionné, c’est à dire sans l’ombre d’une aide artificielle, c’est un billet aller-simple pour l’adrénaline garanti ! Mais là encore, il faut différencier les trois catégories de Moto. Car, si la maîtrise d’une Moto2 se fera assez rapidement, pour peu que l’on fasse preuve de finesse et de subtilité en abordant les courbes et en utilisant l’accélérateur, la Moto2 rendra les choses plus complexes alors que la MotoGP vous mettra très souvent à terre avant que vous ne soyez en mesure de rivaliser avec les meilleurs. La puissance d’une telle machine ne peut, en effet, se passer en pressant machinalement et sans réflexion sur la gâchette d’accélération et vous le constaterez bien vite, ne serait-ce qu’à l’extinction des feux…BIG gadin garanti d’entrée !

Car, soyez prévenus, en difficulté I.A maximale (et même avant…), le simple fait de décrocher une pole position relèvera du challenge ultra-ardu à relever ! Oui, Valentino Rossi the Game offre un degré de challenge digne de ce nom et certains le trouveront, peut-être, même, un peu trop difficile. Heureusement, le dosage des aides au pilotage et de la difficulté permettra de n’exclure aucun public du soft. Toujours est-il que les motos glissent, dérapent, louvoient et que la moindre erreur de pilotage sera sanctionnée par la perte de plusieurs places, les rivaux n’étant jamais bien loin derrière…Le phénomène d’aspiration est lui aussi parfaitement retranscrit, normal, nous direz-vous. Une simulation ? Une simulation ! C’est un fait…Maintenant, les puristes pourront toujours reprocher à Milestone de se reposer quelque peu sur ses lauriers en ne faisant pas réellement évoluer son gameplay. Effectivement, mais dans le cas de VRTG, le résultat demeure satisfaisant donc ne soyons pas trop exigeants.

rossi the game motogpUne réalisation très imparfaite

Venons-en, maintenant, à l’ultime critère, celui de la réalisation. Dans le domaine, nous serons plus mitigés. Car, si les machines en elles-mêmes mais aussi, les pilotes et les circuits (joli rendu du tarmac et effets réussis, notamment sur une piste humide ou partiellement détrempée) sont parfaitement retranscrits, côté décors et ambiance visuelle, une certaine inégalité se fait vite ressentir. On se retrouve, certaines fois, avec des paysages vraiment vides, des tribunes et leurs spectateurs dignes, visuellement, d’une PS3 et une végétation parfois sommairement représentée. Parfois, car sur certains circuits, le niveau semble s’élever légèrement. Manque de temps de la part des développeurs de Milestone ? Il semblerait…Néanmoins, il serait inexacte de dire que cela gâche l’expérience, compte-tenu du haut niveau global du soft. Mais tout de même, il aurait été agréable de disposer de visuels dignes de la PS4, ne serait-ce que pour profiter de Replays dignes de ce nom…

Côté bande-sonore, c’est plutôt bon également. Les sons des mécaniques sont bien reproduits mais difficilement différenciables entre des motos de même catégories issues de constructeurs différents. La foule se manifeste de temps à autre histoire d’encourager les champions, rien de plus mais là n’est pas l’essentiel. Un mot, enfin, sur les animations de ce Valentino Rossi the Game. Concernant les mouvements des motards sur leurs machines, le résultat est plutôt correct. Par contre, l’action a tendance, un peu trop souvent, à ralentir. Le framerate accuse en effet le coup assez régulièrement avec pour effet de faire ralentir le soft dans des moments où l’on s’en passerait allègrement, comme à l’abord d’un virage compliqué à négocier. Cela s’avère, dans certains cas, un peu rageant…

On regrettera aussi et surtout, le manque de réalisme dans les contacts entre concurrents, la plupart des touchettes n’ayant aucune conséquence en matière de chutes, pour le pilote coupable comme pour le motard victime de l’incident, à moins de taper à très grande vitesse. Dommage pour les puristes…

Valentino Rossi the Game : A conseiller à tout fan se respectant

rossi the game car rallyEn dépit de ses véritables défauts en matière de réalisation et de son Gameplay assez similaire à ce que Milestone a pour habitude de nous pondre en matière de simulations, Valentino Rossi the Game assure quand même largement le fan-service. Extrêmement riche en contenu, notamment en rapport direct avec le champion italien (mais pas que…), le soft vous tiendra en haleine un sacré bout de temps, entre les nombreux championnats possibles en mode Moto GP et la carrière, plutôt sympathique bien qu’ entachée par les médiocres phases de drift et de Rallye.

En gros, vous disposez d’une bonne simulation de Moto, beaucoup plus complète que la dernière mise à jour du jeu vidéo Moto GP officiel (sachant que VRTG dispose, lui aussi, de la licence…) et qui atteindra un public peut-être plus large en faisant la part belle aux championnats des débuts des années 2000 avec la présence d’Olivier Jacque, par exemple, lorsqu’il pilotait en 250 cc. Vous l’aurez compris, principalement grâce à son contenu gargantuesque, Valentino Rossi réussit son coup à savoir s’avérer comme un jeu indispensable à tout fan de Moto GP (et de V.Rossi…) se respectant.

Imparfait mais carrément addictif…

Points forts :

  • Fan service totalement assuré
  • Un contenu extraordinairement riche
  • Les championnats, circuits, pilotes et motos de toutes les catégories de ces 20 dernières années !!!
  • Plaisir de jeu au rendez-vous
  • Les phases en Supersport, très réussies
  • Belle modélisation des pilotes et machines
  • Mode carrière original, bien qu’imparfait

Points faibles :

  • Graphismes moyens
  • Framerate un peu à la rue
  • Le gameplay, qui n’évolue pas beaucoup chez Milestone
  • Les courses de Drift, nullissimes…
  • Les épreuves de Rallye, soporifiques…

Note finale : 15,5/20

 

Acheter Valentino Rossi the Gzme et son pack PS4 sur Amazon :

15 Comments

  1. butet laurent

    27 juin 2016 at 14 h 27 min

    Ma réponse Monza Rallye Show

  2. Vidal

    27 juin 2016 at 19 h 39 min

    Le Monza Rally Show

  3. lacombe

    28 juin 2016 at 8 h 49 min

    Bonjour. Ma réponse est : Monza.
    pour xbox one
    Merci et bonne chance à tous.

  4. simeitis

    28 juin 2016 at 19 h 36 min

    Le Monza Rally Show

  5. Flupke

    28 juin 2016 at 22 h 32 min

    Bonjour,

    Ma réponse est : Monza Rally show
    Merci

  6. LEBOEUF

    29 juin 2016 at 9 h 56 min

    Bj
    Ma réponse est : Monza Rally show
    Merci

  7. Crys

    29 juin 2016 at 10 h 38 min

    Le Monza Rally Show

    merci Je participe avec grand plaisir

  8. DECK

    30 juin 2016 at 1 h 43 min

    Ma réponse est : Le Monza Rally Show

  9. bernard GROSSEMY

    30 juin 2016 at 18 h 29 min

    ma reponse monza rally show

  10. bouillé

    1 juillet 2016 at 17 h 03 min

    La réponse est : Le Monza Rally Show
    Merci et bon week end^^

  11. Pennetier

    2 juillet 2016 at 2 h 34 min

    Ma réponse est : « Le Monza Rally Show »

  12. valente

    2 juillet 2016 at 8 h 43 min

    Le Monza Rally Show

  13. Laborde

    2 juillet 2016 at 12 h 42 min

    Réponse: Le Monza Rally Show

  14. DA Rocha David

    2 juillet 2016 at 21 h 17 min

    ma reponse est . Le Monza Rally Show

  15. Laurent

    3 juillet 2016 at 0 h 14 min

    Ma réponse est :  » Le Monza Rally Show  »
    Merci pour votre concours. Je croise les doigts.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR