Le Mag Sport Auto

WRC, L’histoire du Titanak

WRC, Crash Tänak Rallye Mexique 2015

Le Rallye du Mexique 2015, 3e manche du WRC, n’a pas été des plus palpitants. Si Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville ont su, un temps être en mesure d’être proche de Sébastien Ogier, les deux pilotes sont sortis… abandonnant toute chance de victoire. Mais ce 12e Rally Guanajuato Mexico aura été le théâtre d’un feuilleton en plusieurs actes, qui a mis en avant le talent des mécaniciens de M-Sport, hommes de l’ombre sans qui rien ne serait possible. Nous allons vous raconter l’histoire du Titanak, qui a fait le buzz ce week-end.

Acte 1, l’accident.

Vendredi 6 Mars 2015, 9h24 heure locale (16h24 heure française). La Ford Fiesta RS WRC N° 6 pilotée par Ott Tänak vient de s’élancer dans l’ES3- Los Mexicanos 1 du Rallye du Mexique 2015. Au kilomètre 2,6 de la spéciale, l’estonien tape sur une compression et la direction avant droite de sa Ford est cassée. Celle-ci entraîne l’auto, lancée à vive-allure, vers la droite de la route… vers un réservoir d’eau ! La Fiesta sort de la route, part en tonneau et plonge dans l’eau. A ce moment, l’auto disparaît des radars, plus de nouvelles. Son point GPS disparaît, totalement. A la radio, Becs Williams (speakerine officielle de la World Rally Radio) informe ses auditeurs que la Fiesta d’Ott Tänak a « disparu ». Elle en informe le journaliste situé au point de sport de l’es3, qui demandera à Hayden Paddon (qui s’élançait après Tänak) s’il avait vu le pilote officiel M-Sport. Le néo-zélandais expliqua que non, ce qui alarma des journalistes et les officiels du rallye.

9h38, la décision est prise de stopper la spéciale (juste après le départ de Lorenzo Bertelli) et d’envoyer un véhicule d’intervention afin de retrouver la trace d’Ott Tänak et de son copilote Raigo Molder. Le véhicule retrouve l’équipage sain et sauf, la spéciale est interrompue définitivement.

10h17, Ott Tänak et Raigo Molder reviennent au service park, et à leur hôtel. Après une visite médicale, ils se douchent, se sèchent et reprennent leurs esprits. Raigo, le copilote, a eu le réflexe de sauver ses notes de l’eau ! Il commence alors un travail fastidieux : sécher les feuilles de notes une par une.

17h45, les plongeurs retrouvent la Fiesta RS WRC N°6 et commencent à la sortir de l’eau.

18h, la belle est sortie de l’eau, après 10h immergée par 3 mètres de fond. Le portable du copilote est retrouvé, et fonctionne toujours. Maintenant il faut ramener l’auto à l’assistance, et voir si elle est réparable… rendez-vous à l’acte 2 !

Peu après leur retour au service park, Ott Tänak et Raigo Molder sont questionnés par un grand nombre de journalistes. Ott explique l’accident et son sentiment au site officiel wrc.com :

«C’était un freinage en dévers et quelque chose a cassé à l’avant-droit. Le volant a tourné et cela nous a amené sur le bord de la route.Quand j’ai vu l’eau et alors que nous étions en tonneau, j’ai dit à Raigo que nous allions devoir bouger vite, mais c’est tout. Je le lui ai crié juste avant de toucher l’eau. Je me moquais de savoir si c’était dur, je devais simplement m’en sortir. C’était vraiment juste, nous étions seuls. Les spectateurs étaient bien trop loin pour nous aider. Quand nous avons nagé pour rejoindre la rive, sur cinq ou six mètres, c’était assez fastidieux avec les casques ! Je ne sais pas si je suis un bon nageur, mais j’ai survécu donc je suis assez bon ! J’ai enlevé le harnais et j’ai tout de suite vu en ouvrant la porte que l’eau envahissait l’habitacle », explique-t-il. “Ensuite, tout est allé très vite.»

«C’était un peu effrayant quand je suis sorti de la voiture. Le câble de l’intercom était toujours branché et c’était difficile de le débrancher, donc cela m’entraînait sous l’eau. C’était bien merdique mais heureusement, j’ai eu assez de force. Quelques secondes après, la voiture était immergée. » Il conclut en expliquant qu’il a eu très peur pour sa vie et celle de son copilote : « Quand vous êtes dans un lac, proche de la limite de votre vie et que vous vous battez pour elle, c’est un sentiment incroyable de s’en sortir ! »

Acte II, 3 heures chrono !

Les mécaniciens de M-Sport avaient 3 heures (et pas une minute de plus) pour réparer la Ford Fiesta RS WRC N°6 afin de pouvoir repartir le lendemain en Rally-2.

Vendredi 6 Mars 2015, 21h30 (heure locale) : Le travail commence sur la voiture d’Ott Tänak. En 25 minutes elle est quasiment totalement désossée. L’électronique, la boîte de vitesse, le tableau de bord, et une grande partie du moteur (du moins ce qui est peut être remplacé conformément au règlement de la FIA) sont remplacés. L’eau est extraite de tous les recoins de la voiture, et du moteur.

22h30 : Alors qu’il reste 2h à l’équipe de M-Sport, le ré-assemblage de la Fiesta débute. Tout est remplacé, en dehors des ceintures, des sièges, du capot et de la trousse à outils !

00h05 : Avec 25 minutes d’avance sur l’heure butoir, les mécaniciens ont terminé leur travail de sauvetage. Ils profitent du temps restant pour polir la voiture, et la confier à l’équipage Tänak/Molder afin qu’ils la placent au parc fermé.

Acte III, le rally-2.

8h30, Tänak et Molder arrivent au parc fermé afin de récupérer la Fiesta RS WRC, et de partir vers les spéciale du jour. Mais l’auto ne démarre pas, suite à sa la nuit très fraîche qu’elle vient de passer dehors.

8h49, après quelques réparations et modifications techniques, la Fiesta RS WRC N°6 sort du parc fermé, direction la zone de ravitaillement. Malheureusement, l’auto ne veut plus redémarrer quelques mètres après.

9h25, La Fiesta est réparée et apte au rallye, mais le temps est dépassé… elle ne peut plus repartir aujourd’hui. Néanmoins, elle est éligible en Rally-2 pour la dernière journée du Rallye du Mexique 2015 !

Acte IV, rallier l’arrivée.

Après un contrôle technique, et quelques nouvelles réparations, l’auto est prête pour le dernier jour de course sur cette 3e manche du Championnat du Monde des Rallyes (WRC). 3 Spéciales à parcourir dont la plus longue, ES19-Guanajuatito, de 55,82 kms. Et la Ford Fiesta RS WRC est à l’arrivée de la spéciale ! 14e temps à près de deux minutes de Mads Ostberg, mais elle est toujours là. Il reste deux spéciales avant de pouvoir rejoindre le parc fermé final, et de terminer ce Rallye du Mexique 2015. Ott Tänak réalisera le 10e temps dans l’es20 et le 11e dans l’ultime es. La Ford Fiesta RS WRC N°6, sauvée des eaux et rebaptisée « TiTanak » en termine avec le Rallye du Mexique 2015 ! Une miraculée, qui se place 22e au classement général sur 23 concurrents à l’arrivée. A une heure 54 minutes et 50 secondes du vainqueur. M-Sport sera récompensé par l’effort surhumain fait par son équipe de mécanicien, puisqu’Ott Tänak revient du Mexique avec 1pt supplémentaire au championnat constructeurs! Un petit point qui fera peut-être la différence dans la course à la seconde place du championnat constructeurs.

Un week-end fou, et un moment qui marquera l’équipe M-Sport, ainsi qu’un grand nombre d’amoureux du rallye, pour des années et des années ! Internet s’est emparé du phénomène, avec un grand nombre de vues pour la vidéo de l’accident mais aussi quelques détournements de cette sortie. Comme l’affiche du « TiTanak » qui est ci-dessous. On félicitera le travail de M-Sport, dont les mécaniciens ont été applaudis par ceux des autres teams. On connaissait les qualités de carrossiers des mécanos de M-Sport, avec les nombreuses et régulières « boîtes » d’Evgeny Novikov, Robert Kubica, ou même Jari-Matti Latvala et Petter Solberg en 2012, mais on a pu découvrir toute la palette de leurs talents en terme de mécanique ! Chapeau ! Enfin, on soulignera l’autodérision d’Ott Tänak et Raigo Molder qui sont montés sur le podium final équipés de masques et de tubas. Sans oublier l’humour typiquement anglais de M-Sport, qui a apposé un autocollant « TITANAK » sur la Ford Fiesta RS WRC N°6 pour son dernier jour de course.

Rendez-vous fin avril, pour les nouvelles aventures (que l’on souhaite moins rocambolesques) d’Ott Tänak et Raigo Molder en WRC ! En attendant, voici quelques photos de la sortie, de la récupération de l’auto, de sa réparation et de l’autodérision « TiTanak ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR