Le Mag Sport Auto

WRC, Monte-Carlo : Ogier leader, Tänak se crashe

WRC, Monte-Carlo Ogier leader, Tänak se crashe

Cette seconde journée du Rallye de Monte-Carlo 2020 aura été marquée par l’accident très impressionnant d’Ott Tänak. Repris en boucle par tous les sites d’infos, de vidéos et de buzz, ce gros crash éclipse un bel affrontement en trois pilotes. Thierry Neuville; leader hier soir; Sébastien Ogier et Elfyn Evans jouent tous les trois la victoire. Preuve que la Yaris WRC, quelque soit le pilote, aime jouer devant.

WRC, Evans surprenant, Ogier leader et Tänak out.

Visiblement, le passage de la Yaris WRC à la Hyundai i20 Coupé WRC est délicat. La preuve avec la sortie à très haute vitesse d’Ott Tänak dans l’ES4. Après une petite chaleur hier, une touchette dans l’ES3, le champion du monde en titre a totalement détruit sa nouvelle monture ! Avant sa sortie, l’estonien était à la lutte pour la victoire. Il occupait la 4e place à 10 secondes de Neuville, alors toujours leader. A noter que c’était la première sortie de route de Tänak depuis… le Rallye d’Australie 2018 !

Devant, cette seconde journée du Rallye Monte-Carlo a vu un certain Elfyn Evans créer la surprise. Le gallois a remporté les trois spéciales du matin. Cette après-midi, le nouveau pilote Toyota a continué à truster les trois premières places au scratch. Au final, il perd la tête de l’épreuve dans l’ultime spéciale du jour. Et c’est son coéquipier Sébastien Ogier qui a su se hisser en tête du classement à l’issue de l’ES8, pourtant remportée par Neuville. Ainsi, à l’issue de cette deuxième étape, Ogier est en tête devant Evans pour 1s2. Neuville est troisième à 6s4. Au pied du podium, Sébastien Loeb accuse tout de même le coup en pointant, déjà, à plus d’une minute. Cinquième, Esapekka Lappi sauve les meubles à 50 secondes de Loeb. On notera la belle sixième place de Kalle Rovanperä. Le jeune finlandais n’a pas commis d’erreur aujourd’hui et a su éviter les nombreux pièges, notamment ceux de l’ES3 qui ont contraint Greensmith, Scandola et Nobre à abandonner. Même son de cloche pour Takamoto Katsuta (Yaris WRC), septième.

Festival de crevaisons en WRC-2 et WRC-3.

Eric Camilli, malgré des problèmes mécaniques, a réalisé une superbe journée. Le français impose sa Citroën C3 R5 en tête du WRC-3 et de toutes les R5. Il devance un autre français, Nicolas Ciamin. Malgré une crevaison dans l’ES3 suite à une touchette, Mads Ostberg est en tête du WRC-2 et complète le top10. Le norvégien complète ainsi un beau triplé de C3 R5. S’il a également crevé (ES6), Ole Christian Veiby a sauvé les meubles faces à la concurrence. Le nouveau pilote Hyundai se classe deuxième du WRC-2 et 11e du général. Adrien Fourmaux, pour une crevaison, mais surtout Stéphane Serrazin (sortie de route) sont les autres français malchanceux du jour. On notera la correcte 15e place d’Oliver Solberg (Volkswagen Polo Gti R5) pour son premier Monte-Carlo. Tout comme Nikolay Gryazin (17e), les deux novices du Monte-Carlo ont joué la sécurité pour rallier l’arrivée de cette seconde étape. Et, pour le moment, ça paye.

En deux roues motrices, l’américain Sean Johnston a créé la surprise en dominant les locaux au volant d’une Peugeot 208 R2. Malheureusement, une erreur dans l’ES6 lui coûte la première place. Désormais, c’est Damien Oberti qui est en tête. Enfin, du côté des R-GT, Luc Caprasse (seul engagé de la catégorie) place son Abarth 124 Rally RGT au 66e rang du général.

classement monte carlo etape 2

Rendez-vous demain pour les quatre spéciales qui composent la troisième étape de ce Monte-Carlo 2020. A voir si les Toyota Yaris WRC parviendront à maintenir Thierry Neuville derrière.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR