Le Mag Sport Auto

WRC, Sébastien Ogier et le drapeau rouge au Rallye du Mexique

La troisième journée du Rallye du Mexique (disputée entre samedi après-midi et ce matin très tôt en horaires français) aura été marquée par un abandon de plus en WRC et, surtout, une histoire de drapeau rouge qui, selon certains pilotes, avantagerait fortement Sébastien Ogier. En tout cas, le français est leader du rallye à trois spéciales de la fin.

WRC, un drapeau rouge qui change tout.

Vendredi, Teemu Suninen est sorti dès la première spéciale du jour. Sa Ford Fiesta WRC étant à moitié sur la route. Aucune mesure n’a été prise pour arrêter la spéciale. Hier, ES10, première de la journée, Esapekka Lappi sort dans un virage. Comme pour son compatriote, sa voiture étant, en partie, sur la route. Plusieurs autos passent dont celle de Sébastien Ogier. Et voilà que le sextuple champion du monde crève. A l’arrivée, il perd plus d’une minute et voit Kris Meeke remporter la spéciale et lui passer devant au général. Cependant, par la suite, un drapeau rouge est décidé sur cette ES10. Jari-Matti Latvala est le premier pilote stoppé pour cette raison, les autres ne prennent pas le départ de la spéciale. Ils auront un temps forfaitaire. Mais, au final, Ogier et Latvala auront également le droit à un temps forfaitaire. Ogier, qui avait pourtant terminé la spéciale, se voit recréditer d’une quarantaine de secondes. Il est désormais deuxième au général à 1s3 de Meeke et 5e de la spéciale à 22s4 de l’anglais. De son côté, Latvala gagne près de 3 minutes et se retrouve deuxième de la spéciale à 3s de son coéquipier !

Une drôle d’histoire. Plus que la décision, c’est surtout les temps forfaitaires qui sont peuvent surprendre. Kris Meeke et Thierry Neuville y voient une intervention de Citroën pour favoriser Ogier. D’autres, imaginent que la direction de course et la FIA ont voulu faire oublier l’épisode de la chicane de l’an passé. Bref, cela va « se chicaner » un peu partout sur le sujet pendant quelques jours. D’ici à ce que le résultat du Mexique évolue dans les jours/semaines à venir…

Tänak remonte, Ogier leader.

Le reste de la journée a été marquée par des soucis pour Meeke, une belle remontée de Tänak et un Sébastien Ogier qui conforte sa position.

Alors nouveau leader du rallye, Kris Meeke a été victime d’une crevaison dans la spéciale suivante (ES11 – Otates 1). Pire encore, le nouveau pilote Toyota a rencontré des problèmes électriques dans l’ES12. Au final, ce sont près de 3 minutes qui s’envolent. Les espoirs de podium et de victoire de l’anglais disparaissent également.

Derrière, son coéquipier Ott Tänak a fait une belle journée. Deux temps scratch et de précieuses secondes reprises à Elfyn Evans. Ainsi, avant la dernière journée, seulement 2s2 séparent Evans (deuxième) de Tänak (troisième). Thierry Neuville a, lui aussi, consolidé sa quatrième place, surtout après les déboires de Kris Meeke. Le belge possède plus de 3 minutes d’avance sur le vainqueur 2017 du Rallye du Mexique.

Ensuite, on retrouve des WRC-2. Benito Guerra Jr a pris l’ascendant sur le jeune Marco Bulacia. Le mexicain est désormais sixième du général (et premier WRC-2) avec plus de 3 minutes 30 d’avance sur le jeune bolivien, victime de soucis mécaniques dans l’ES13. Jari-Matti Latvala a pointé en retard avant la première spéciale afin d’avoir une meilleure position sur la route. Cela a fonctionné sur la première boucle (2e, 1er et 1er sur les 3 spéciales), mais pas l’après-midi. Néanmoins, le finlandais récupère quatre places et est désormais huitième. Il devance Ricardo Trivino, 9e au général et troisième du WRC-2. Enfin, Dani Sordo complète le top 10.

Rendez-vous cette après-midi pour le début de la dernière journée du Rallye du Mexique avec, en clôture, la Power Stage à 19h18. Un Rallye du Mexique 2019 qui n’aurait plus que 8 voitures encore en course sans le Super Rally !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR