Le Mag Sport Auto

WRC, une tactique anti-sportive chez Hyundai au Rallye du Portugal ?

WRC, une tactique anti-sportive chez Hyundai au Rallye du Portugal

Chez Hyundai, on a 4 top pilotes pour trois voitures mais les titres pilotes et constructeurs sont loin d’être acquis. Le nouveau Team Manager, Andrea Adamo, s’est vite fait remarquer par son style très directif et prêt à tout pour gagner les championnats WRC. Hier, en conférence de presse d’après Rallye du Portugal, Sébastien Ogier a « lancé une bombe ». Une info qui, si elle est vraie, pourrait prouver l’anti-sportivité d’Adamo.

WRC, Adamo aurait-il voulu piéger Kris Meeke ?

Ce week-end, suite aux pannes prématurées de Dani Sordo et Sébastien Loeb dans l’ES3, Andrea Adamo a usé de différentes techniques pour favoriser Thierry Neuville. Ainsi, Loeb et Sordo ont dû pointer en retard samedi et dimanche afin de partir après Sébastien Ogier mais avant Thierry Neuville. Et ce, dans le but de balayer la route pour le belge. Est-ce que cette tactique a favorisé Neuville dans son duel face à Ogier ? Difficile à dire, surtout quand on regarde les temps d’Esapekka Lappi (deuxième sur la route). Vis-à-vis de ces tactiques, Sébastien Ogier n’a rien à redire. Logique, il en a bénéficié par le passé : « Je n’ai aucun problème avec ces tactiques, c’est de bonne guerre. Cela fait partie du jeu et, comme l’a dit Thierry, j’ai déjà bénéficié de ces tactiques par le passé. »

Là où cela devient discutable, c’est quand Sébastien Ogier a lancé sa bombe : « Mais, nous pouvons être chanceux ou remercier un homme, Dani Sordo, car des tactiques beaucoup plus mesquines étaient supposées se mettre en place, mais heureusement, Dani a refusé ! J’ai appris, non pas par des pilotes ou des copilotes, car j’ai mes sources, que ce grand monsieur, Andrea Adamo, a demandé à Dani de s’arrêter en spéciale, de simuler un problème mécanique et de repartir devant Kris Meek. C’était vraiment mesquin ! Heureusement, Dani est quelqu’un de bien et il n’a pas obéit. »

Des accusations assez lourdes, lancées en conférence de presse et non « à chaud » après une spéciale. Si Adamo ne respecte déjà pas les contrats de ses pilotes (Andreas Mikkelsen), il ne semble visiblement pas vouloir respecter la concurrence non plus. Bien entendu, tout ceci doit être vérifié et on ne peut qu’espérer que la FIA mène son enquête. Peut-être qu’il faudrait aussi légiférer afin que différentes tactiques profitant des largesses du règlement soit interdites à l’avenir.

C’est dans cette ambiance de « guerre froide » que le WRC reprendra ses droits sur la piste, en Italie justement (Sardaigne), dans 15 jours pour la 8e manche de la saison 2019 ! Affaire à suivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR